top of page
ORACLE: Blog2

L'Ordonnancement Sacré d'Alkebulan (Afrique)

Dernière mise à jour : 4 oct. 2022


Wambêlê ou Masque Wo du Peuple Sénoufo en captivité au Musée Brooklyn (ne riez pas, c'est le terme exact). Cet Ordonnancement Sacré représente une entité totem bicéphale composée d'un singe positionné au dessus de la tête d'un étrange reptile cornu.



L'ORDONNANCEMENT SACRÉ

L'Ordonnancement Sacré présent au sein des différents Peuples-Nations Kamites (Noir-e-s) et considéré uniquement comme relevant de d'Art selon l'oeil mercantile et avide d'une certaine élite occidentale sont en réalité des Masques, Sculptures et Statuettes qui servent à matérialiser différents aspects de la création divine grâce au Vitalisme (Spiritualité Ancestrale Kamite) par l'apport et le support de Prêtres/Prêtresses et d’Artisans-Forgerons. Dans le contexte de cet article, j'utiliserai les termes suivants : Ordonnancement Sacré & Oeuvres Consacrées comme équivalents pour désigner les Masques, les Sculptures et les Statuettes Kamites. Le Cosmos qui réside sur la façade externe et dans le reflet interne étincelant et/ou ombrageux de ces Oeuvres Consacrées combinés aux recherches que j'ai menées pour la rédaction de cet article me confortent dans l'idée qu'utiliser les termes de Masques, Sculptures ou Statuettes, selon moi, sont des terminologies occidentales réductrices par rapport à ce qu'ils représentent dans le Corps Astre* des Êtres Mélaninés que nous sommes et aussi parce qu'ils incarnent plusieurs principes/notions, à savoir le Totémisme, le Génie Artistique, les Figures Géométriques, la Dimension Symbolique, l'Invocation & la Divination, la Procession & Vénération, le Pouvoir et l'Autorité Politique, le Féminin Sacré et le Principe Masculin.


Corps Astre*: Cette astucieuse combinaison de mots a été utilisée par Toshiro dans l'article que nous avons co-rédigé d'une main de maître et qui s'intitule : Les Âmes Kamites Androgynes à l'Épreuve du Néo-colonialisme | Kugaruka & Toshiro (Cliquez sur le lien).


Totémisme

Les Oeuvres Consacrées d'Alkebukan (Afrique) se distinguent par la composition d'une variété de faciès à l'image de la faune et/ou de la flore. Cette personnification animalière s'accompagne d'interdits alimentaires associés à la nature des animaux qui ont été personnifiés comme à l'époque de KMT (Ancienne Égypte) avec les divinités suivantes : Heru (Faucon), Seth (Oryctérope/Fennec/Tapir/Okapi ou une combinaison des 4), Anpu (Chacal), Djehouty (Ibis), Sobek (Crocodile), Bastet (Chatte), Sekhmet (Lionne), etc. Cette nature qualifiée d'anthropomorphique est d'autant plus vivace puisqu'elle fait de ces Oeuvres Consacrées des Totems porteurs de bénédictions lorsque les règles qui lui sont associées sont respectées ou de malédictions en cas de non-respect des interdits.


Génie Artistique

L'Ordonnancement Sacré met en évidence le Sens de l'Esthétique & de l'Émerveillement en représentant des parures qui ont l'avantage de présenter une grande attractivité visuelle par leur élégance, leur symétrie, leur perfection et la finition des détails qui transparaissent. Les scarifications que les Oeuvres Consacrées portent, mettent en valeur plusieurs éléments raffinés qui s'inscrivent dans le cadre de la sublimation, de la beauté et d'une certaine vision artistique consciente et/ou inconsciente.


Figures Géométriques

Les Oeuvres Consacrées rendent visibles les fractals qui sont des motifs répétitifs à l'image de losanges, de triangles, de formes concaves et de frontaux cruciformes. Les Figures Géométriques sont parfaitement ajustées pour incarner l'invisible qui deviendra visible par cet Ordonnancement Sacré.


Dimension Symbolique

L'Ordonnancement Sacré met exergue la Dimension Hautement Symbolique avec laquelle nos Ancêtres nous communiquent des Messages Codés d'une extrême complexité, faisant ainsi appel à notre Discernement et notre capacité à rechercher activement le Sens caché des choses tout en ayant une vision globale de ce qui nous entoure, en sollicitant la Prudence, la Sagesse, et l'Impartialité qui se dégagent de ces Oeuvres Consacrées dédiés à cet effet. Par eux, nous pouvons accéder à notre cosmogonie, reconnaître nos emblèmes et savoir qu'ils sont une facette importante de la Renaissance Humaine, du Renouvellement des Cycles et de la Régénération Cosmique.


Invocation & Divination

Les Oeuvres Consacrées permettent l'Invocation de Divinités, d'Ancêtres, d'Entités provenant de l'Au-delà et de Puissance Surnaturelle. Elles permettent d'établir une connexion extra-sensorielle avec des Esprits, des Créatures et des Génies. Par leur nature divinatoire, elles opèrent des guérisons miraculeuses grâce à des énergies telluriques ou provoquent des maladies en ayant recours à des énergies occultes.


Procession & Vénération

L'Ordonnancement Sacré est l'une des portes d'entrée aux Cultes des Ancêtres par une variété de rites qui sont souvent rattachés aux Sociétés Secrètes. L'autre volet est autant cérémoniel que festif par l'instauration de fêtes agricoles, de divertissements, de mariages, d'initiations et d'intronisations.


Pouvoir et Autorité Politique

Les Oeuvres Consacrées permettent d'accéder à une posture dirigeante, par le prestige royal qu'ils procurent et les fonctions judiciaires que les personnes qui les portent se doivent d'incarner par une attitude irréprochable, parce qu'ils sont et deviennent l'Exaltation de la Puissance par leur rôle de stabilisateur-trice au sein des sociétés en résolvant des conflits tout en ayant la capacité de confondre les sorciers-cières et de pourfendre les ennemis.


Féminin Sacré et Principe Masculin

L'Ordonnancement Sacré par sa constitution permet de savoir avec précision les éléments qui sont en résonance avec les êtres que nous sommes. Nous pouvons à travers ces Oeuvres Consacrées reconnaître l'Androgynie du Cosmos, l'Incarnation/Réincarnation des Âmes ainsi que la Complémentarité Homme et Femme. Nous pouvons également entrevoir à travers eux le quotidien de notre existence humaine par la fertilité/fécondité, les menstruations, la Relation Mère/Fils, la Vaillance que l'on observe chez les Guerriers, l'assiduité, la dévotion, la précision et la rigueur des Prêtres/Prêtresses, Artistes et Artisans-Forgerons à l'origine de la fabrication de ces Oeuvres Consacrées.


DÉPOSSESSION DU MATRIMOINE EMBLÉMATIQUE D'ALKEBULAN


L'Occident dans sa quête impérialiste a procédé à l'instauration du chaos et de la désorganisation à l'échelle planétaire par l'aval de nations que nous connaissons si bien à commencer par le Portugal, l'Espagne, les Pays-Bas, la Suède-Norvège, le Danemark, la Grande-Bretagne, l'Allemagne, la France, la Belgique, l'Italie et les États-Unis. Ces pays ont, par vague, orchestré un pillage systématique et méthodique de notre Matrimoine Emblématique. Ces guerres de conquêtes s'échelonnent, selon le calendrier occidental, entre 1300 et 1800 première vague qui correspond à la période par la mise en esclavage des Mélanodermes et par la desctructuration des Nations Kamites via le terrorisme ininterrompu des portugais au sein des Empires Kongo (Angola, RDC, Kongo, Gabon) et Mwene Mutapa (Mozambique, Botswana, Zambie, Zimbabwe, Azania = Afrique du Sud) et des Royaumes Swahili (Tanzanie, Kenya) et Somali. La deuxième vague de 1880 à 1960, correspond à la période de colonisation intensive par le morcellement étatique de Katiopa après la Conférence de Berlin (qui était en réalité une conspiration de grande envergure) sous l'égide de l'Allemagne décrété par son Chancelier Otto Von Bismarck. La troisième vague 1960 à 1992, correspond aux relatives pseudo-indépendances, marquant l'apogée et le paroxysme du néocolonialisme par les nombreuses ingérences intempestives et répétées au sein des différents pré carrés de ces mêmes éléments exogènes soutenus activement par leurs valets de service (Chefs d'États Africains). La Françafrique étant l'illustration parfaite la plus aboutie de ce système néo-coloniale. La quatrième vague 1992 à l'heure actuelle, correspond au déclin de l'occident, à l'éclosion d'un monde multipolaire, à la résurgence de la mémoire historique des Peuples-Nations à travers l'Humanité et à l'avènement de l'Ère du Verseau. Durant ces 4 vagues, nos connaissances ont été étudiés, nos secrets divulgués et un nombre colossal de nos Oeuvres Consacrées nous ont été dérobés pour orner des musées, redorer le blason des familles ayant participé à l'esclavage/colonisation, accroître le prestige de particuliers, alimenter la cupidité/l'esprit de dépossession de collectionneurs et nourrir l'égrégore des dieux vindicateurs provenants de ces religions dites révélées.


Musées

L'Ordonnancement Sacré d'Alkebulan est vulgairement exposé dans de nombreux musées européens dont le Musée du Quai Branly-Jacques Chirac qui détient 70 000 Oeuvres Consacrées, le British Museum (69 000), le Weltmuseum de Vienne (37 000), le Musée Royal de l'Afrique Centrale en Belgique (180 000), Humboldt Forum de Berlin (75 000). Nos Oeuvres Consacrées sont entassés sans tenir compte du contexte culturel, spirituel et du cadre cérémoniel dans lequel ils ont été conçus. Il en résulte une forte concentration énergétique d'un Ordonnancement Sacré décontextualisé offert en vitrine, sur lequel il y'a une surenchère, une capitalisation excessive et une valeur marchande et monétaire effarante.


Familles

Chaque pays européen détient une législation qui diffère en matière de Restitution du Matrimoine Emblématique d'Alkebulan. À titre d'exemple, le Portugal dans sa juridiction considère notre Ordonnancement Sacré comme étant des biens privés appartenant à des familles. Ceci constitue un argument fallacieux parce que nos Oeuvres Consacrées qui nous ont été dérobés, l'ont été par l'État du Portugal par le biais de ces familles l'ayant fait en son nom. Les familles européennes qui détiennent cet héritage volé qui leur a été transmis par leurs ancêtres ont un très lourd fardeau émotionnel, moral et spirituel qui repose sur elles parce ce qu'elles possèdent un héritage ayant fait l’objet d’une dépossession par le sang.


Particuliers

Les Particuliers peuvent être des entreprises ou des marchands d'arts insoupçonnés qui aujourd'hui se cachent dans la pénombre et continuent de bénéficier de la manne financière que procure la vente illégale de nos Oeuvres Consacrées.


Collectionneurs

Agissant comme des rapaces/voraces, ces collectionneurs se narguent de détenir des éléments précieux dont ils s'empressent d'acheter ou de revendre à prix d'or. Notre Ordonnancement Sacré est prisonnier de leur envie de paraître, de fanfaronner et d'avoir la satisfaction égotique de s'accaparer des éléments rares pour en faire leur possession sans oublier qu'au passage ils collectionnent, à travers, ces Oeuvres Consacrées le massacre sanguinaire/génocidaire et le pillage des Peuples-Nations Kamites dont la souffrance se retrouve imprégnée dans les âmes de cet Ordonnacement Consacré.


Congrégations Religieuses

Les fameuses congrégations religieuses animées par un esprit de prosélytisme ont procédé à la diabolisation de nos Oeuvres Consacrées en les qualifiants de gris-gris et de fétiches tout en nous taxant d'idolâtres (terme à consonance péjorative) afin d'instaurer par les missionnaires et par la force du canon le christianisme. Ne trouvez-vous pas paradoxal que ces mêmes institutions possèdent un Ordonnancement Sacré, qui est censé, être contraire à leur éthique religieuse ? Pour ma part, je crois que certains religieux qui ont réellement compris le sens caché de la bible par leur éveil mystique connaissent les notions/principes qu'incarnent les Oeuvres Consacrées et la puissance cosmique qui y réside raison pour laquelle ils les maintiennent par la force de leurs égrégores.


ARGUMENTS FALLACIEUX ET MANOEUVRES DILATOIRES

« Les musées européens qualifiés d'ethnologiques quand ça nous concerne [...] sont la célébration permanente par ces pays d'un imprérialisme conquérant dont ils sont nostalgiques et qu'ils veulent faire renaître à tout prix avec encore plus de force. Les musées sont apparus avec la colonisation, ils font partie intégrale du système colonial. La prise en otage de nos icônes, objets de cultes et attributs royaux est la forme la plus vicieuse et narquoise de la perpétuation d'un néocolonialisme flamboyant et assumé » Nathalie Yamb


Dans le document officiel du Ministère de la Culture Française, co-rédigé par l'écrivain/intellectuel Felwine Sarr et Bénédicte Savoy portant sur la Restitution du Matrimoine Emblématique d'Alkebulan, il fait état d'un certain nombre d'informations qu'il me semble important de vous retranscrire en vous synthétisant les éléments clés que vous devez savoir :


Premièrement, il y'a une reconnaissance évidente, dans ce rapport, et ce, sans équivoque du tort causé par le colonialisme européen sur le sol de Katiopa, des séquelles transgénérationnelles qu'elles ont engendré et des répercussions psychologiques au sein des Peuples-Nations Kamites qui les subissent par la prise en otage de notre Ordonnancement Sacré auquel nous ne pouvons plus nous référer comme cela se faisait jadis, avant la venue des colons, qui sont ceux à qui nous devons désormais nous référer (leur descendance) pour avoir accès à notre héritage dont ils portent l'illégitimité.


Deuxièmement, dans ce même rapport trois principes en particulier m'apparaissent comme étant des manœuvres dilatoires de la part des Leucodermes, et plus particulièrement de la France, pour ne pas nous restituer notre Matrimoine Emblématique.


Principe d'inaliénabilité – L'inaliénabilité se définit comme suit : «l"inaliénabilité" dite aussi "l'indisponibilité" est le caractère d'un bien ou d'un droit lorsqu'il est insusceptible de faire l'objet d'un transfert de propriété.» Dictionnaire Juridique


L'État Français par un subterfuge juridique a intégré notre Matrimoine Emblématique au sein de leurs Collections Nationales. Une translocation qui s'est faite par un transfert de compétence du Ministère des Colonies (Ministère des Outre-Mers aujourd'hui) à des musées de France relevant du Ministère de la Culture afin que les Oeuvres Consacrées appartiennent d'office au patrimoine mobilier de l'État, c'est-à-dire au Patrimoine National Français sur lequel s'applique, selon leur juridiction, le Principe d'inaliénabilité. Voici deux raisons principales pour lesquelles ce principe d'inaliénabilité est sans fondement éthique.


-Appliquer un Principe d'inaliénabilité sur ces Oeuvres Magistrales est inique quant on sait pertinemment que leur vol à été l'un des éléments catalyseurs ayant contribué à l'aliénation mentale, historique, culturelle et spirituelle des Peuples-Nations Kamites. Le fait qu'elles aient été dérobées pour faire partie de prétendues collections nationales prouvent qu'à l'origine elles ne faisaient pas partie du patrimoine français, sinon elles émaneraient de leur propre création.


-Les Oeuvres Consacrées qui sont confisqués dans les divers établissements culturels n'appartiennent pas à l'État Français parce que la création de cet Ordonnancement Sacré ne fait écho à aucun élément culturel, historique, linguistique et spirituel dans lequel un citoyen français ou une citoyenne française lambda pourrait se reconnaître. Le Matrimoine Emblématique d'Alkebulan n'est en résonance avec aucune conception propre au patrimoine français pour les revendiquer comme étant des leurs. Ils ne peuvent donc pas appliquer ce Principe d'inaliénabilité sur des Oeuvres Consacrées dont ils ne sont pas les propriétaires légitimes.


Principe d'imprescriptibilité – L'imprescriptibilité se définit comme suit : «caractère de ce qui est imprescriptible, de ce qui n'est pas susceptible de s'éteindre par prescription. Caractère de ce qui ne peut être aboli ou effacé par l'effet du temps.» La Langue Française


Cela veut dire concrètement qu'il n'y a pas de portée rétroactive (effet rétroactif) sur l'ensemble de notre Matrimoine Emblématique. L'État Français s'arroge ainsi le droit de façon intemporelle et indéfini de posséder à leur guise nos Oeuvres Consacrées sans considérer l'Antériorité Psychique et la Primauté Novatrice des Peuples-Nations Kamites qui ont en sont les Créateurs Originels.


Principe d'insaisissabilité – L'insaisissabilité se définit comme suit : « caractère d'un bien qui ne peut être saisi.» La Langue Française


Comment peuvent-ils en âme et conscience appliquer un tel principe d'une inconvenance caractérisée qui témoigne de l'indélébile irrévérence qu'ils nous manifestent ? Ils osent appliquer un principe qu'eux-mêmes n'ont pas été en mesure de respecter lorsqu'ils ont saisi, ce qui était censé être insaisissable à leur vision occidentale et binaire du monde.


Troisièmement, lorsqu'on lit attentivement ce rapport, certains passages permettent de comprendre les intentions cachées, le language double et la fourberie de l'État Français qui est à l'image du Monde Occidental qui l'a forgé. En voici quelques extraits :


« Je veux que d’ici cinq ans les conditions soient réunies pour des restitutions temporaires ou définitives du patrimoine africain en Afrique. » Emmanuel Macron


1- Une restitution par essence est définitive. Or, l'oxymore du Président Français est d'une évidence déconcertante lorsqu'il utilise le terme de « restitutions temporaires ». Il révèle en réalité sa volonté cachée de ne pas nous restituer ce qui nous revient de façon légitime.


« L’argument selon lequel restituer revient à considérer que les objets n’ont de vie légitime que dans leurs environnements géoculturels d’origine, et que ceci équivaudrait à considérer que chaque objet doit rester chez soi, est irrecevable »


2 - L'Ordonnancement Sacré d'Alkebulan a été forgé par des Prêtres/Prêtresses et Artisans-Forgerons Kamites dans et pour un contexte précis, leur légitimité ne peut pas se retrouver dans des territoires étrangers, sinon ils auraient été créés, à ce dessein. Or, il se trouve que ces Oeuvres Consacrées ont été dérobés de leurs environnements géoculturels d'origine pour être transposés dans des environnements géoculturels pour être utilisés à d'autres fins pour lesquelles ils n'ont pas originellement été conçus. Ce qui veut dire que cet argument est parfaitement recevable.


« De même, il est important que des objets du patrimoine africain restent visibles dans les collections européennes et mondiales afin que l’Afrique assure sa présence dans l’espace muséal et l’imaginaire global »


3 - La création de ces Oeuvres Consacrées ne répondaient pas à un besoin d'admiration mondiale ou de visibilité externe à outrance. Cette insistance à vouloir les préserver dans l'espace muséal alors que certains des Oeuvres Consacrées n'ont pas été fabriqués à cet effet démontre que l'Occident veut à travers sa lucarne nous dicter la façon dont nous devrions gérer notre Matrimoine Emblématique selon ses conditions et sa vision des choses.


« Les restitutions doivent être négociées par les deux parties, dans des délais adaptés au rythme de chacun »


4 - Négociation, délais adaptés, rythme de chacun sont des termes que nos ancêtres n'ont pas eu le luxe de se voir attribuer lorsque les colonisateurs leur ont dérobé leurs Oeuvres Consacrées sans négociations, ni délais adaptés et sans tenir compte de leur rythme. Ce qui aurait utile et intelligent d'écrire est que les restitutions doivent se faire en tenant compte d'abord des Peuples-Nations Kamites parce que c'est nous avons été offensés et par conséquent c'est à nous de fixer les modalités et conditions de retour, et ce, sans tenir compte de l'avis des Occidentaux.


« Accompagner les restitutions, c’est également travailler [...] En partenariat avec les collectifs et les associations agissant déjà sur le terrain, grâce à l’implication de la communauté scientifique, mais aussi d’auteurs, d’artistes, de cinéastes ou documentaristes des deux continents, un travail important de mise en récit polyphonique sera parallèlement à soutenir.»


5 - Pourquoi travailler d'un commun accord, et là je m'adresse aux Occidentaux qui me liront, sur des Oeuvres Consacrées qui ne vous appartiennent pas ? Quelle est cette prétention à vouloir s'ingérer dans la restitution du Matrimoine Sacré d'Alkebulan alors qu'à l'origine nos ancêtres n'ont pas été consultés lorsqu'on les dépossédaient de leur Ordonnancement Sacré ! La restitution consiste à reconnaître le tort qui a été causé, réparé le préjudice à la hauteur du désastre infligé et restituer intégralement et unilatéralement sans chercher à tirer profit ou un avantage.


« Ces objets, qui pour une grande part ont été arrachés à leurs cultures d’origine par la violence du fait colonial, qui ont pérégriné à leur corps défendant, mais ont été accueillis et soignés par des générations de conservateurs dans leurs nouveaux lieux de vie, portent désormais en eux une part irrémédiable d’Afrique et d’Europe. Ayant incorporé plusieurs régimes de sens, ils sont devenus des lieux de la créolisation des cultures et sont de ce fait armés pour œuvrer comme les médiateurs d’une nouvelle relationalité.»


6 - En lisant cet extrait, nous devrions comme par enchantement les remercier d'avoir accueilli, soigné et conservé nos Oeuvres Consacrées qu'ils nous ont volé pour décorer leurs Musées. Ils ont été accueillis afin de montrer la puissance de frappe des différents empires coloniaux qui se faisaient une concurrence farouche pour étendre leur main mise sur l'humanité et prouver leur supériorité en s'auto-proclamant les maîtres du monde, ils ont été soignés afin de montrer le soit-disant prestige de l'entreprise colonial à leur population, ils ont été conservés pour enrichir le portefeuille financier des Musées, des Familles, des Particuliers, des Collectionneurs et des Congrégations Religieuses. Rien de ce qui a été fait comme acte d'accueil, de soin et de conservation ne s'est fait avec la volonté manifeste de nous le restituer, mais plutôt d'en faire leur héritage à notre dépend.



L'Ordonnancement Sacré porte uniquement, et ce, de façon irrémédiable Alkebulan en lui et contrairement à ce qui a été énoncé dans l'extrait ci-dessus en aucun cas il ne porte une part d'Europe, la raison est simple : parce que l'Europe n'en ait pas la conceptrice, mais plutôt la receleuse.


LES ENFANTS SACRÉS & KAMITES CONSACRÉS DE KATIOPA


« L'Art Occidental identifie les choses quand l'Art Africain s'identifie aux choses » Aimé Césaire


Deux figures importantes dans la mouvance de la Restitution du Matrimoine Sacré d'Alkebulan se sont démarquées différemment par leur activisme. Il s'agit entre autres de Sindika Dokolo et de Mwazulu Diyabanza.


Sindika Dokolo


Hommes d'affaires émérite, collectionneur d'arts, philanthrope, mari d'outre-tombe d'Isabelle dos Santos (fille de l'ancien président de l'Angola José Eduardo dos Santos), Sindika Dokolo est un Érudit à la brillance d'esprit clairvoyante et l'Éloquence remarquable. En effet, il a livré un discours impeccable et d'une puissance inégalable sur l'Ordonnancement Sacré lors de son Exposition IncarNations portant entre autres sur la véritable carte géographique d'Alkebulan et sur l'Espérance des Peuples-Nations Kamites avec un regard édifiant. Il affirmait qu'il était crucial de désapprendre : « ce que l'œuvre coloniale nous a imposé [...] qui est un regard décalé vis-à-vis de nous-mêmes et de notre histoire, un regard exotisant [...] et apprenons à nous recelébrer ». Originaire du Kongo et Métis-Kamite, Sindika Dokolo disait aussi qu'il fallait : « intégrer l'Afrique dans les circuits du Monde de l'Art ». Comment est-il parvenu à le faire à son échelle ? Par une connaissance du système et de ses mécanismes. Armé de ses finances (un milliardaire en puissance), avocats, historiens de l'art et relations il a réussi à faire un retraçage efficace d'Oeuvres Consacrées (principalement l'Ordonnancement Sacré des Tchokwe) appartenant à des Peuples-Nations Kamites Transfrontaliers (Kongo-Angola) dont sa femme et lui sont originaires. Il possède également une Fondation basée à Luanda pour la restitution effective de cet Ordonnancement sacré. Sindika Dokolo est guidé par l'exigence de dignité, l'amour de soi, d'unité nationale, la stabilité, le sens de la justice, la clarté, la vérité et bien évidemment par l'Art qui incarne les choses.


Mwazulu Diyabanza Siwa Lemba


Poétique malgré les apparences, spontané, vif d'esprit, courageux, Intrépide, intelligent et rusé, Mwazulu Diyabanza a utilisé une tactique qui selon ses dires porte le nom de Diplomatie Active qui consiste à ne pas tenir compte des procédés occidentaux pour récupérer nos Oeuvres Consacrées. Il est parvenu à braver les interdits des Leucodermes et leurs Artifices Protocolaires, sécuritaires et juridico-judiciaires en récupérant un Ordonnancement Sacré au Musée du Quai-Branly créant ainsi la stupeur des muséologues et provoquant au passage l'hystérie des Occidentaux. Dans le processus de restitution de notre héritage spirituel Mwazulu Diyabanza a : « compris qu' on ne demande jamais la permission à un voleur pour récupérer ce qu'il a volé ». Sa Diplomatie Active qui priorise l'Intérêt supérieur et la Dignité collective des Peuples-Nations Kamites a réellement porté fruit tant au niveau médiatique que cet impact s'est fait ressentir lors de son procès. En effet, il a Triomphé de façon admirable face à ses détracteurs parce que les chefs d'accusation qui pesaient contre lui avaient une réel poids historique qui penchait plutôt en sa faveur, le condamner aurait été faire le procès de l'esclavage et de la colonisation, chose que les occidentaux refusent encore d'endosser l'entière responsabilité de leurs crimes et du lourd fardeau des réparations qui les accompagnent.


RESTITUTION ET RÉTROCESSION DES OEUVRES CONSACRÉES


Réparation


Historique – Les politiques publiques, la communauté scientifique, les auteurs-trices, les artistes, les cinéastes et documentaristes occidentaux de bonne foi doivent dans leurs discours, oeuvres, ouvrages et prises de position rétablir la vérité historique (qui feront l'objet d'enquêtes minitieuses et de vérifications de la part de kamites ayant les mêmes corps de métier) sur les affres que les Leucodermes ont perpétré durant l'esclavage/la colonisation et dans lesquels le pillage de nos Oeuvres Consacrées ont engendré de douloureuses séquelles, des préjudices moraux incommensurables et dévastateurs. Ce travail de réparation devra se faire de concert, en concomitance et sous l'égide des différentes instances d'Alkebulan dans lesquelles les Peuples-Nations Kamites se reconnaissent.


Préjudice – Mener des actions concrètes de réparation effective sur tous les plans avec tous les Peuples-Nations Kamites qui ont été offensés et qui ont subi un préjudice de la part des Occidentaux.


Financière – Aux personnes dépositaires des Oeuvres Consacrées réparties sur Alkebulan à savoir les Familles & Dynasties Royales, les Ornements Institutionnels, les Sociétés Secrètes, les Espaces Publics, les Musées et les Clans, il faudra leur restituer l'intégralité monétaire de toutes les sommes engrangés par les expositions muséales et les ventes aux enchères de ces Oeuvres Magistrales.


Judiciaire – Prononcer des jugements en faveur de toute personne s'il advenait qu'il ou elle soit arrêté-e et qui aurait fait usage de la Diplomatie Active comme ce fût le cas de Mwazulu Diyabanza dans les musées et ventes aux enchères ou aurait fait irruption à la Arsène Lupin dans des familles, chez des particuliers, des collectionneurs et des congrégations religieuses, sans faire usage d'une once de violence et en toute discrétion pour récupérer notre Ordonnancement Sacré et le remettre à ses créateurs originels et originaux.


Juridique – Interdire formellement par des lois précises la vente aux enchères de notre Ordonnancement Sacré et Instaurer des Décrets Présidentiels avec effet immédiat concernant les Oeuvres Consacrées afin de les retirer de façon définitive et irréversible comme étant des biens publics des États Occidentaux, plus particulièrement de la France, afin qu'ils ne constituent plus des patrimoines nationaux sur lesquels aucun de ces trois principes (inaliénabilité, imprescriptibilité et d'insaisissabilité) ne pourrait plus s'appliquer.


Réintégration


Familles & Dynasties Royales – Les Oeuvres Consacrées qui sont reliés à la Transmission Intergénérationnelle devront être restitués par les Familles Occidentales aux Familles Kamites concernées afin que leur lignée ancestrale puisse recouvrer la Gloire.


Ornements Institutionnels – L'Ordonnancement Sacré qui concerne les Ornements Institutionnels sera rétrocédé par les États et Monarchies Occidentales aux États et Monarchies Kamites afin de rétablir symboliquement le Pouvoir & le Prestige.


Sociétés Secrètes – Les Oeuvres Consacrées ayant une portée spirituelle devront être restitués par les Congrégations Religieuses Occidentales aux Sociétés Secrètes Kamites afin de rétablir de façon métaphysique l'Ordre Cosmique.


Espaces Publics – L'Ordonnancement Sacré associé à l'embellissement des Espaces Publics sera rétrocédé par des Particuliers Occidentaux aux différentes Municipalités, Régions, Provinces et Territoires Kamites afin de nourrir l'Inconscient Collectif et d'alimenter positivement par leur présence permanente l'imaginaire des Mélanodermes.


Musées – Les Oeuvres Consacrées dédiées aux Expositions devront faire l'objet d'une restitution par les Musées Occidentaux aux Musées Kamites permettant ainsi de faire rayonner les Oeuvres Magistrales conçus en partie à cet effet pour émerveiller le grand public.


Clans – L'Ordonnancement Sacré identifié comme faisant partie intégrante de la structure organisationnelle d'un peuple ou d'une nation devra faire l'objet d'une rétrocession de la part de Collectionneurs Occidentaux aux différents Clans des Peuples-Nations Kamites afin de réparer le le préjudice causé par les Douloureux Souvenirs du déracinement de leur Ordonnancement Sacré et restaurer l'Antériorité Psychique de leur Allégresse Mémorielle reliée à cet Héritage Spirituel.


RÉFÉRENCES

Vidéos

Masques

https://www.youtube.com/channel/UCvt7JtprvJChli91zRN2NsA/featured


Nathalie Yamb

https://www.youtube.com/watch?v=FARhn0cpCxk


Mwazulu Diyabanza

https://www.youtube.com/watch?v=u80ZRwtV-is

https://www.youtube.com/watch?v=s4QhgIurMwk

https://www.youtube.com/watch?v=Z5RBdqZ16jE

https://www.youtube.com/watch?v=okDnDYv9wTg

https://www.youtube.com/watch?v=UPqSDxwoKFg


Sindika Dokolo

https://www.youtube.com/watch?v=8cc9tBJauqw

https://www.youtube.com/watch?v=PCGQIyQev64

https://www.youtube.com/watch?v=JWyudPSLNhE

https://www.youtube.com/watch?v=1PJfLWAL6w0

https://www.youtube.com/watch?v=kFMjZ6xJMXo

https://www.youtube.com/watch?v=IZcc07OPWSU

https://www.youtube.com/watch?v=pkYzv9MwNO0

https://www.youtube.com/watch?v=wOhGcQDycYQ


Articles

Lisapoyakama

https://www.lisapoyakama.org/lart-nexiste-pas-dans-la-tradition-africaine-2/

https://www.lisapoyakama.org/le-terrorisme-des-esclavagistes-portugais-et-la-destruction-de-lafrique/


Officiels

Senat

<