La Relation Spéciale entre les Femmes & les Woubi [Guardians of The Gates]

Dernière mise à jour : juin 8


Une femme kamite à la peau reluisante, 03 Mai 2017 ©Ghost/Tony Sant'Anna


AVANT-PROPOS

Je tenais à rédiger cet article en collaboration avec Aurélie Tzeuton pour trois raisons principales. la première pour l'amour d'elle-même et des autres qui se caractérise par l'allégresse irradiant toutes les personnes qui l'ont rencontré, la deuxième pour la considération qu'elle témoigne envers les Personnes Intermédiaires et plus particulièrement envers le trio choc Saint.Beauty of Cosmos qui a fait l'une de ses plus belles lettres de noblesse à Tio’htià:ke (Montréal) avec en vedette la Magicienne Originelle, la Vierge Impératrice & le Mâjintà Cosmique Guardians of The Gates [Kugaruka], , la troisième raison réside dans le fait que le 04 Novembre de la Saison VII (2017) pendant les célébrations de son anniversaire chez Aïssata Sylla, j'ai eu une Majestueuse Interaction Cosmique avec Wandji Ketchankeu (découvrez dans la section Plume d'Or notre puissante synergie rédactionnelle). Par ailleurs, sachez que l’article que vous êtes présentement en train de lire est complémentaire à l’article intitulé La Relation Ambiguë entre les Hommes & les Woubi [Guardians of The Gates].


Interagissez par un J'AIME, un COMMENTAIRE et un PARTAGE

KUGARUKA

Kugaruka Nsoromma Ashé Sankofa, 05 Novembre 2019 ©Odile Silva


Trop de familiarité engendre le mépris m'a une fois dit une fille que je côtoyais pendant mes premières années au Canada. Elle avait raison, pas pour pour la phrase en elle-même, mais sur la dynamique de notre relation où effectivement elle a fini par me mépriser. Voyez-vous mes relations avec les femmes prennent racines de ma relation au coeur de la cellule familiale qui m'a vu naître en l'occurrence ma mère et ma sœur. Vous savez que je crois au cosmos et à ce qui régit la mécanique céleste (expression que j'ai entendu dans le film Sherlock Holmes et qui a résonné en moi). Mes relations avec la gent féminine se sont avérées pour la majorité d'entre elles désastreuses. Les femmes dans mon environnement immédiat étaient à l'image de ma mère ou de ma sœur. Ma relation conflictuelle avec ma mère et ma relation mi-figue/mi-raisin avec ma sœur s'étaient transposées dans mes interactions quotidiennes avec les femmes. La façon dont elles me percevaient étaient teintées de mépris et d'une volonté manifeste d'avoir de l'ascendant sur ma personne. Mon ex-meilleure amie en est l'illustration parfaite dans sa façon d'être et d'agir envers moi. Bien que nous ayons eu des moments formidables, je n'ai réalisé bien plus tard que ma relation avec elle était basée sur une compétition malsaine dans le but de s'accaparer l'attention des hommes. La majorité des femmes avec qui j'ai essayé de développer des amitiés me voyaient comme un-e concurrent-e et craignaient que je ne volatilise leurs hommes. Dans mon article Une Diva au Cœur d'une Ambiguïté Relationnelle l'une de ces femmes justement me disait et je cite : « Le problème avec vous […], c’est qu’on est obligé de rivaliser avec les mêmes hommes ». Combien de femmes kamites se sentent les rivales des Woubi ? Elles sont bien plus nombreuses qu'on ne pourrait le croire. Rare sont les femmes avec qui j'ai tissé des liens d'amitiés, tandis que mes CP* avaient une pléthore de copines avec qui elles passaient de précieux instants, moi j'étais encore dans des relations amicales marquées par le sceau du drame. Je dois aussi admettre que mon intransigeance, mon caractère survolté et ma franchise à double tranchant n'ont pas joué en ma faveur. Je tenais à rééquilibrer les choses puisque que mon entourage en dehors de ma famille était essentiellement masculin. Dans mon cas de figure, certaines femmes ne me voyaient que sous l'angle d'un ambianceur et d'une entremetteuse qui certes est l'un des rôles des Personnes Intermédiaires, mais qui nous fait passer pour des personnes frivoles. En commençant à faire des recherches sur les Peuples-Nations Kamites, j'ai découvert la grandeur de nos ancêtres ainsi que leurs tourments qui sont aussi les nôtres. J'ai aussi découvert le rôle du Féminin Sacré au sein de nos sociétés et la relation spéciale entre les Femmes et les Personnes Intermédiaires. À titre d'exemple, on peut citer la présence non négligeable des Yan Daudu* au sein du Culte Bori avec à sa tête une Grande Prêtresse qui préside les cérémonies. J'ai compris que mes relations conflictuelles et concurrentielles avec les femmes provenaient également du refus de ma personne d'accepter cette féminité qui me caractérise parce que les attentes de ma mère étaient que je sois un homme, un vrai et surtout pas un homme-femme qui lui ressemblerait. Cela en dit long sur la vision qu'elle a d'elle-même. Je sais que cette perception négative de ma Singularité en tant que Woubi est en partie alimentée par une perception négative qu'elle a d'elle-même et qu'elle m'a transmise faisant en sorte que je ne sois pas en harmonie avec moi-même et de nombreux aspects de ma personne. En prenant conscience de la profonde affliction qui caractérise les Peuples-Nations Kamites, j'ai commencé à rassembler les différents fragments et à les imbriquer afin de me façonner une identité nouvelle qui correspondrait le mieux à mon incarnation en tant que Personne Intermédiaire. C'est de cette façon, aussi étrange que cela puisse paraître, que j’ai réussi à attirer vers moi des femmes bienveillantes et commencer à tisser non sans mal des relations saines avec elles parce que j'ai intégré que le Féminin Sacré qui me caractérise est une force insoupçonnée.


CP* : Il s'agit d'une abréviation de Copine ou Copina est une expression Yahmessou [Ivoirienne] des Woubi [Féminin, en terme énergétique] et Yossi [Masculin, en terme énergétique]. Elle est utilisée pour désigner un ensemble d'individus se reconnaissant dans tous les aspects de l'identité féminine même si l'expression désigne principalement les Hommes-Femmes.


Yan Daudu* : Il s’agit d’un terme originellement employé en Haoussa pour désigner les Personnes Intermédiaires au nord du Nigéria qui je le rapelle est très fortement musulman. Il n'existe pas de traduction ou d'équivalent dans la langue française. Le sens profond de ce terme a été dénaturé par la colonisation. Il est dorénavant perçu sous le prisme de l'occident et revêt aujourd'hui une connotation négative.


Interagissez par un J'AIME, un COMMENTAIRE et un PARTAGE

AURÉLIE TZEUTON NYA

Aurélie Tzeuton Nya, 26 Janvier 2016 - Miss Cameroun Canada

©Randy Delsoin


Ma relation avec les Personnes Intermédiaires. Il s’agit d’un continuum et non d’un statut quo. J’ai toujours été exposée en tant que femme à un environnement où l’amour avait le pouvoir de tout combler. Combler les manques de perspectives, les manques de gentillesse, les manques de finesse et surtout les manques de réflexion envers la situation d’autrui. En effet, en utilisant le prétexte de l’Amour, certaines personnes de mon entourage se permettaient de dire tout et n’importe quoi. « J’aime tous les êtres humains mais … » « Mes amis sont de la communauté LGBTQ+ donc je peux me permettre de dire que… » Se proclamer ouvert d’esprit tout en portant des jugements non fondés sur une population d’un certain critère est une fourberie envers soi-même et autrui. Il m’a toujours été plus facile de converser avec des gens capables d’adopter plusieurs perspectives. Des personnes capables de comprendre les nuances dans n’importe quel domaine, des personnes n’ayant pas peur des zones grises et qui de par la générosité de leur esprit acceptent cette complexité chez les autres. Une personne en particulier qui a joué un rôle crucial dans l’endurcissement de ma conviction à ce sujet est mon frère et ma sœur spirituelle tout en un : Kugaruka. Il a su m’ouvrir à une toute autre phase de ma spiritualité : la compréhension de la dualité. Il m’a montré que les personnes intermédiaires puisent directement dans une source pure de coexistence entre les spectres féminin et masculin qui leur permet d’atteindre un niveau de compassion inégalé si et seulement s’ils le souhaitent, et pour cela ils doivent par-dessus tout s’épanouir dans un environnement inclusif, aimant et respectueux. Et oui, comme tout autre être humain ils doivent se sentir Respectés. Ce stade de dualité et d’harmonie et bien plus difficile à atteindre quand on s’associe seulement à une seule énergie : féminine ou masculine. Ce n’est pas impossible mais comme toute quête d’élévation cela demande de la recherche, un sens critique, et surtout une aptitude à se remettre en question sur ce qu’on pense savoir de l’amour de soi. J’ai tellement appris au côté de cet ami. Il a non seulement fait cette recherche spirituelle mais s’est documenté. En effet, il s’est armé de courage mais aussi de connaissances; sur son histoire, l’histoire de ses ancêtres et surtout sur l’état du monde qui l’entoure. Je défends mes convictions comme qui que ce soit et je ne mérite pas une médaille pour cela. C’est un