La Symbolique du Père "des Géniteurs ou des Génies"

Mis à jour : juin 20

*Une partie du titre de l’article est inspiré des paroles de la chanson « Papaoutai » du Génie Artistique de Stromaé



« Dans cet article, je vais aborder une thématique complexe et récurrente au sein des communautés kamites (noires), il s’agit de la Symbolique du Père dans sa polarité négative. Je tiens à préciser que cette problématique est aussi présente dans d’autres communautés, mais moi je m’intéresse spécifiquement aux Peuples-Nations Kamites, aux répercussions de l’esclavage, colonisation sur les nôtres et plus particulièrement sur la relation parent-enfant qui n’est plus celle qu’elle était avant l’invasion coloniale. Je vais me concentrer plus particulièrement sur le Père. Je vais illustrer mon propos en vous dévoilant comment l’absence de mon père a désorienté mon énergie masculine, comment j’ai réussi à comprendre le mécanisme qui a enclenché ce déséquilibre et la façon dont je suis parvenu-e à faire preuve de résilience. Cet article est complémentaire à l’article intitulé le Pouvoir de la Mère »


MISE EN CONTEXTE

Il était important pour moi d'aborder ce sujet sous l'angle du ressenti d'un enfant vis-à-vis de son père et d'inclure un homme kamite dans la rédaction de cet article. Il s'agit de Ans Stéphane Tano brillant juriste que je connais depuis la Saison IV (2014) et qui par un concours de circonstance est devenu quelqu'un dont je n'aurais pas cru que nous aurions de si grandes affinités. J'ai voulu qu'il participe à la rédaction de cet article en raison de la relation qu'il a tissée avec son père qui est certes différente de la mienne, mais qui ô combien fait écho à d'autres âmes kamites.


KUGARUKA

Kugaruka ©Odile Silva


Jumeaux

Lorsque mon père a fait la rencontre de ma mère, il faut savoir que je n'étais pas prévu dans le scénario. Ma mère me disait qu'il a toutefois exprimé sa joie lorsque je suis née et comme le veut la tradition au Sénégal (mon père ayant grandi au Pays de la Teranga) lorsque des jumeaux ont des garçons, ces derniers portent les noms et prénoms de leur oncle-père. Je suis donc relié énergétiquement au jumeau de mon père tandis que mon cousin paternel est relié à mon père. Il est important de comprendre la dynamique de mon père pour savoir dans quel état d'esprit il était et pourquoi il ne s'est pas manifesté dans ma vie comme un père se doit de le faire. Mon père vient d'une famille nombreuse et de surcroît, il a la particularité d'être jumelé à une autre personne avec qui il forme une entité, deux facettes. En fonction de la région dans laquelle les jumeaux naissent sur kamita (Afrique), ils seront perçus comme une source de bénédiction ou de malheur. Je peux donc affirmer avec certitude que j’ai deux pères : mon père biologique et mon oncle-père qui est n'est pas un oncle, mais réellement un oncle-père en raison de cette particularité gémellaire. Mon père a toujours eu de grandes ambitions pour lui-même raison pour laquelle il s'est assuré une carrière des plus lucratives dans la fonction publique française. Il a seulement oublié au passage de prendre soin des siens et des êtres chers qui comptaient sur sa présence y compris l'enfant que j'étais.


Hommes

Être un patriarche en tant qu'homme kamite dans la structure néocoloniale dans laquelle nous vivons, nous impose d'être vigilants, protecteurs, ambitieux, excellents, prévenants, perspicaces et courageux. Nous devons nous construire en fraternité avec les autres hommes qui seront nos alliés, rivaux, amis-ennemis, amoureux, mentors, frères et pères symboliques. Nous devons nous construire en opposition avec celles et ceux qui participent à la déstructuration des Peuples-Nations Kamites que nous sommes. Nous devons nous construire en complémentarité avec les Femmes et les Personnes Intermédiaires (Cliquez sur le lien). Mon père ne s’est pas construit de cette façon, raison pour laquelle il a eu de nombreux manquements. Certes, il a contribué financièrement par des Western Union mensuels pour s'assurer à ce que je puisse survivre, mais ce devoir paternel était perçu par lui comme un fardeau (n'oubliez pas que je n'étais pas prévu dans ses plans). Mon père ayant été dans l'hexagone a dû faire face à la politique d'intégration que dis-je de désintégration de la République française et subir de plein fouet le racisme, la discrimination raciale et voir ses compétences constamment remises en cause en raison de sa couleur de peau. Ayant réussi sa carrière, il devient l'élément phare et la boussole financière de sa cellule familiale. Que restait-il pour l'enfant bien-aimé que j'étais ?


Père-Enfant (Fils)

Qui est donc ce père que je ne connais que par l'entremise de ma mère ? Qui est donc ce père que j'ai vu à trois reprises dans ma vie (enfance, adolescence, âge adulte) ? Qui est donc ce père qui me prive de sa présence fragilisant ainsi une partie de ma masculinité ? C'est en grandissant que j'ai constaté que les autres enfants avec qui j'étais avait un père présent physiquement. À savoir si ces pères étaient aussi émotionnels présents, ça c'est une autre paire de manches. Quoi qu'il en soit, ce vide a été comblé par des prototypes masculins toxiques qui voyaient ma singularité en tant que Personne Intermédaire comme relevant d'une faiblesse me faisant ainsi comprendre que j'étais certes un homme-femme mais que je n'appartenais pas à l'arène masculine. Ne pouvant pas me référer à une figure d'autorité masculine bienveillante et devant composer avec ma mère qui avait des sentiments ambiguës en voyant l’enfant que j’étais, j’ai dû me trouver une voie alternative. Elle avait un amour conscient manifesté pour le fils que j’étais et une haine inconsciente du père en moi qu’elle percevait et qui lui avait causé tant de chagrin et d'amertume. Mon père, celui que je n'ose plus appeler papa à qui j'ai écrit une lettre des plus sévères avec un ultimatum à la clé et qui après deux années sabbatiques est revenu vers moi en 2020 l'année miroir en reconnaissant qu'il n'avait pas été à la hauteur en tant que parent. Ce père officie uniquement désormais comme mon Géniteur faisant en sorte que je sois moi-même mon propre Père, le Patriarche de Saturne.


ANS STÉPHANE TANO, LE PROTECTEUR


Qu’est-ce qu'être père ? : Un géniteur ? Un pourvoyeur financier ? Un ami ? Un mentor ? Un support ? Si nous posions cette question dans un sens différent … Qu’est-ce qu’un fils? : Une copie de son père ? Un être qui doit s’affirmer au plus tôt ? Un élève ? Un esclave ?


La réalité de cette question est pour moi une question récurrente. Quelle place dans une famille où je suis le dernier garçon et dans laquelle le patriarche est un homme de pouvoir et qui plus est un militaire. Il en faut du temps pour comprendre ce personnage qui a été un modèle sans en être un, une motivation sans jamais avoir vraiment parlé en ce sens, une énigme qui plus elle se rapprochait, s’éloignait. Mon père était ce stéréotype que l’on voit dans les films et dans les discussions pour rigoler : un homme grand, imposant, qui inspirait tantôt le respect tantôt la crainte dans un temps où notre chère Côte d’Ivoire cherchait ses leaders; lui, a décidé de travailler dans l’ombre. Travailler pour un pays en construction au plus haut niveau et être reconnu dans certaines sphères de l’État et être méconnu du public; quelle attitude pourrait émaner de votre être ? Lorsque vous êtes un homme impénétrable, visiblement sans faille dans un cadre hostile où toutes les idées d’un pays nouveau foisonnent avec leur lot de rivalités et de méchanceté. En Afrique il est important d'être protégé des potentiels jaloux et (imaginaires) ennemis; la réflexion que vous aurez, fera en sorte que les failles soient comblées notamment la plus connue qui est votre famille et plus précisément les enfants.


Famille de militaire


La vision étriquée d’un enfant Ivoirien en bas âge qui ressemble d’avis unanime à son père qui pensait bien évidemment que tout le monde l’aimait de façon sincère du fait de ce qu’on appelle le “sous couvert” (tu es le fils de…donc…). Qui ne pouvait comprendre que son père était si indifférent en public et encore plus rendu à la maison avec des paroles philosophiques qui n’avaient aucune signification pour ma petite personne. Nous avons pour habitude de déménager de casernes en casernes donc nous vivons généralement dans un environnement jonché de références militaires au quotidien. Ce père qui était en public pour ses collègues un homme de fer ne pouvait donc se ramollir lorsque lors de mes sorties impromptues nous nous retrouvions au détour d'un arbre (les casernes militaires possèdent souvent une mini forêt pour les besoins des entraînements) mais qui rentrait bien plus tôt pour rester au chevet de son enfant qu’il savait souffrant pour quelque raison. Quel enfant pourrais-je être si je ne disais pas que le fait de voir des militaires boire les paroles de mon père ne sont pas des preuves d’admiration pour lui et donc il est évident que je prêtais une attention toute particulière à l'imiter dans mon cercle personnel. Une enfance qui se résumait à ne jamais paraître dépassée par une situation d’avoir toujours un pas d’avance mais aussi et surtout d'être en permanence autonome sur tous les plans car dans notre logique si tu dépends d’une personne quel que soit le domaine tu es tout simplement dominé.


Être un homme ?


Évoluer dans un contexte particulier, vivre dans une logique que je pense être originale fait en sorte qu'aujourd’hui la notion d’homme est un concept qui pourrait ressembler à celle de mon père. Faudrait-il avoir un coup d’avance en tout temps ? Devons nous être insensibles ? Devons nous évoluer tout seul en allant sur la seule logique que nous devons être l’élite a tout prix ? Devons nous garder nos émotions et rarement les partager au risque d'être déçu ? Devons nous suivre un chemin tracé pour être le bon enfant ou devons nous au contraire tracer notre propre route quitte à décevoir les géniteurs et par là même leur faire comprendre que nous sommes des hommes indépendants qui dépassent même l’avis de leurs géniteurs ? Qu’est ce qu’un enfant ? Qu’est ce être un homme à la suite de cette réalité ? Soyons sûrs que nous pouvons critiquer la façon de faire de nos parents mais comme il est dit en Côte d’Ivoire : c’est devant le mur qu’on voit qui est le vrai maçon. Lorsque nos enfants donneront leur avis sur notre parenté nous verrons si nous avions choisi la meilleure façon d’éduquer. La réalité de cette question est pour moi une question récurrente : nous cherchons encore la réponse à l’ensemble de nos questions; nous savons juste que nous avons été influencés.


LA SYMBOLIQUE DE L’ENFANT

Chacune des histoires que vous avez lues est en résonance avec une partie des Êtres Mélaninés que nous sommes, en l'occurrence les Hommes. Je vous propose donc des résolutions basées sur la Symbolique de l’Enfant, fortement inspirées des mes expériences personnelles et qui je l’espère feront en sorte que vos âmes soient grandement édifiées.


1 - La Symbolique de l’Enfant-Père : l’enfant-père qui sommeille en nous doit être à l’image de la relation régénératrice Osiris-Horus dans laquelle, le fils devient son propre père en prenant en compte le patrimoine de son géniteur pour le sublimer en s’assurant de redonner ses lettres de noblesse à son Patriarche qui n'était pas en mesure de comprendre qu’il faisait partie d'une équation et qu’il devait par conséquent composer avec sa contrepartie féminine.


2 - La Symbolique de l’Enfant-Génie : l’enfant-génie qui se manifeste en nous doit briller dans l’Infinité du Cosmos par l’utilisation de ses Dons Innés Talents Naturels. Son modèle de paternité doit être en cohérence avec l'héritage qu’il veut léguer à ses enfants. L'enfant-génie doit surpasser ses parents et colmater les brèches du père en se montrant à la hauteur de ce qu’il/elle est réellement, c’est-à-dire un Grand Esprit.


3 - La Symbolique de l’Enfant-Alchimiste : l’enfant-alchimiste sait qu’il dégage une puissante aura que son géniteur n’est pas en mesure de déceler, ni même de comprendre avec justesse à moins que ce père ait été initié au Mystère de l’Amour. L’enfant-alchimiste devra transformer ce Mystère de l’Amour en une profonde résilience pour guérir son âme affligée. Cette résilience sera le catalyseur d’un nouvel enfant qui deviendra non plus un Géniteur, mais un Génie et surtout un Père pour ses enfants.


4 - La Symbolique de l’Enfant-Maître : l’enfant-maître, qui autrefois était un élève, devra se rendre à l’évidence que son cheminement d’âme sera aux antipodes de celui emprunté par son géniteur. Il devra officier désormais comme le Maître de sa propre destinée. La Destinée de l’Enfant fera de lui un Père épris d’amour pour lui-même et ses enfants. Il saura désormais comment rendre honneur à la Mère de ses enfants, la toute-puissante et Matriarche Isis.


Tous les articles de Kugaruka sont légalement protégés en termes de Propriété Intellectuelle, de Droits d'auteur et de Copyright.

Interagissez par un J'AIME, un COMMENTAIRE et un PARTAGE
Abonnez-vous à ma Page Facebook Kugaruka, suivez-moi sur Twitter @kuseruka et Instagram @kugaruka

©Kugaruka

102 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
 
©Kugaruka