La Vie à Double Tranchant des Woubi & Yossi [SECONDS TÉMOIGNAGES]

Dernière mise à jour : août 23


Deux Woubi affichant un sourire radieux et tenant un bébé rayonnant de lumière. Cette photo a été immortalisée au Brésil.


« Les deux fréquences énergétiques auxquelles les Personnes Intermédiaires oscillent sont toujours de polarité masculine et féminine. Ce qui veut dire qu'une Personne Intermédiaire n'est pas uniquement limitée dans sa Singularité, elle peut l'exprimer dans l'un des quatre aspects (Androgynie, Gémellité, Dualité, Neutralité) ou dans l'entièreté des quatre aspects sans pour autant que sa singularité prédominante c'est-à-dire celle dans laquelle elle se reconnaît davantage ne soit remise en cause ou invalidée. » Kugaruka Nsoromma Ashé Sankofa



AVANT-PROPOS

L’emploi du vocabulaire «Gardien-n-e-s des Portes» (Personnes Intermédiaires) terme employé par Sobonfu Somé et Malidoma Somé est utilisé pour désigner l’ensemble des personnes possédant des spécificités les rendant différent-e-s du restant de la société selon un paradigme kamite (noir). Toutefois, ayant conscience que la langue française est une langue étrangère, il convient de mentionner que le terme Gardien-n-e-s des Portes (Personnes Intermédiaires) sont les termes les plus adéquats pour nommer la particularité de ces personnes qui ont été, et qui sont encore considérées à tort comme «LGBTQIA+». L’acronyme «LGBTQIA+» s’accompagne de définitions et de concepts s’inscrivant dans un contexte occidental ne correspondant pas aux réalités kamites et ne pouvant en aucun cas s’appliquer aux Gardien-n-e-s des Portes. Cette notion de «Gardien-n-e-s des Portes» (Personnes Intermédiaires) correspond davantage à la terminologie Two-Spirits employée par les Premières Nations ainsi qu’à des terminologies similaires utilisées par d’autres peuples-nations à travers le monde et dans leurs langues respectives.


Interagissez par un J'AIME, un COMMENTAIRE et un PARTAGE

MISE EN CONTEXTE

En créant kugaruka.org je savais que mes écrits seraient principalement guidés par Imana [Cosmos Divin] afin de mettre en lumière les aspects cachés, complexes et sensibles de notre univers. Je savais aussi qu'il était indispensable que je me consacre à laisser un héritage conséquent pour les Peuples-Nations Kamites (Noir-e-s) que nous sommes et plus particulièrement un patrimoine pour les Personnes Intermédiaires afin qu'ils/elles puissent se reconnaître dans ma Plume d'Or et qu'ils sachent qu'elles font partie de la création, que leur existence est valide et à sa raison d'être. J'évoque la symbolique des Personnes Intermédiaires dans un Spécial Hors-Série (Cliquez sur le lien) comprenant 2 articles exclusifs et inédits qui vous permettront de comprendre le niveau de complexité lié à cette incarnation. Dans l'article suivant, vous découvrirez les récits/témoignages de Personnes Intermédiaires dans leur Singularité, les difficultés auxquelles ils/elles sont confronté-e-s, la force mentale qui les habite et leur extraordinaire capacité de résilience au sein des communautés kamites. Il s'agit d'une série de 4 d'articles: La Vie à Double Tranchant des Personnes Intermédiaires [Premiers Récits, Seconds Témoignages, Troisième Partie & Quatrième Volet]. (Cliquez sur chacun des liens).


Interagissez par un J'AIME, un COMMENTAIRE et un PARTAGE

IAN CYRIZL

Ian Cyrizl, Montréal / Québec, Canada, 28 Mars 2021


Bonjour, Je me prénomme Ian Cyrizl, Non-binaire de 25 ans, Originaire de Côte d’Ivoire et grandi là-bas, mais installé au Canada depuis quelques années. Je me définis comme une Personne Intermédiaire ou Queer pour être plus précis. J’ai pris conscience de ma singularité assez jeune. C’était en première année de primaire, j’avais à peine 5 ans mais j’étais déjà assez intelligent et intuitif pour comprendre que tout d’abord j’étais très différent de la plupart des jeunes garçons de mon âge de par mon allure féminine et ma grâce naturelle mais qu’en plus j’avais un ‘’Crush‘’ sur eux. Alors n’allez pas croire que ça a été une pilule facile à avaler au fil des années, alors loin de là ! Encore moins avec la pression sociale qui sévissait à l’époque dans mon pays et qui continue de sévir aujourd’hui autour des Personnes Intermédiaires. Sans omettre la pression familiale et principalement celle des parents pour qui c’était impensable et inadmissible d’avoir un fils féminin qui pourrait potentiellement être h*. A cet effet, je me souviens qu’en grandissant, par peur du qu’en-dira-t-on sur ma prestance, ma mère m’avait inscrite à plusieurs activités sportives et régulières, histoire d’extirper de ma personne toute once de féminité. Chose qui je l’avoue a semblé fonctionner au départ à tel point que j’en suis arrivé à me convaincre pendant un moment que j’étais hétérosexuel mais comme le dicton le dit si bien « Tente de chasser le naturel , il reviendra très vite au galop. » et je n’ai pas mis long à prendre conscience que je jouais un rôle et que ce rôle pourrait s’avérer être le rôle de ma vie si je n’y mettait pas fin assez rapidement. Dès lors débuta la grande aventure qu’est ‘’La Quête de mon moi intérieur‘’. La quête de cette personne qui sommeillait en moi et que la société elle-même et le monde qui la compose avaient tenté de faire taire sans y parvenir. Oui, cette quête m'avait changé pour toujours ou devrais-je plutôt dire qu’elle m’avait révélé au grand jour. Révélé, en effet car elle (ma personne intérieure) m’avait apprise premièrement à me connaître sur le bout des doigts, et ce en acceptant, en appréciant, et en aimant mes différences, pour en tirer le meilleur de moi-même et en faire mes plus grands atouts. Puis par la suite, elle m’a révélé cette fois les Dons et aptitudes innées dont la nature m’avait fait grâce et dont je n’avais aucune conscience réelle à l’époque. Citons entre autres :


mon extraordinaire empathie ; mon extrême sensibilité et mon habile intuition qui me permettent de ressentir les émotions des autres et leurs énergies de façon à entrevoir à l’avance certains événements et ainsi jouer un rôle sur leur déroulement.

Pour finir elle m’avait fait prendre conscience de l’ultime leçon à retenir au bout de cette aventure, à savoir que je n’ai point à m’excuser d’être la personne que je suis de par mes différences vis-à-vis du commun des mortels, car elles sont en réalité ma plus grande force. Mais que plus important encore, est que je suis l’artisan de ma destinée et que nul autre que moi ne peut décider à ma place la vie qualité de vie que je dois avoir.

Ian Cyrizl, Abidjan / Yahmessou (Côte d'Ivoire),16 Avril 2018


Interagissez par un J'AIME, un COMMENTAIRE et un PARTAGE

D.C.K.

L’homophobie n’a jamais été cachée d’où je viens. Il s’agissait d’un sujet sur lequel ma mère avait été explicite sur son avis en qualifiant toutes personnes éprouvant ce genre de désir, par des mots péjoratifs tel que PD ou Déviant sexuel. Mon père, quand à lui, ne s’était jamais exprimé sur le sujet. Cependant, le changement de chaîne à chaque fois que le sujet était mentionné ne me trompait pas. Il s’agit d’un phénomène contre nature, condamné par la religion d’après eux. Cependant, il s’agit bien de deux personnes pieuses qui ont donné naissance au déviant s’apprêtant à décrire son expérience. Très jeune, j’avais compris que j’étais diffèrent de mes amis du même sexe. Pendant que tous s’intéressaient à la fille la plus charmante de l’école, je m’intéressais aussi à son voisin qui était tout aussi mignon. Bien qu’à cette époque je n’avais personne à travers qui m’identifier, j’ai étonnement bien accepté la nouvelle. En tant que premier fils, mes parents, tout en me couvrant énormément d’amour, m'avaient fait comprendre qu’ils attendaient de moi une certaine perfection au niveau de mon comportement. Au travers de diverses conversations et d’une éducation stricte, ils m'avaient aidé, a très tôt développer un esprit rationnel et critique me permettant de très vite accepter certaines réalités ne pouvant changer. Aussi, ce même esprit m'avait permis de comprendre qu’afin de pouvoir vivre auprès des miens, il fallait que j’étouffe le plus possible ce côté de moi. N’étant pas féminin, mes parents ne pouvaient pas s’en rendre compte facilement. Je me suis créé un personnage qui excellait dans la plupart des disciplines estudiantines et qui s’intéressait à toutes activités susceptibles d’éloigner tous soupçons de b* sur ma personne. Le fait d’avoir des petites amies m'aidait aussi. Cependant, ce personnage vivait au détriment de ma santé mentale qui se détériorait de jour en jour. Ne pas pouvoir vivre dû au fait que je ne voulais ni décevoir mon entourage, ni mettre ma vie en danger, a fait naître en moi deux sentiments sombres : la jalousie et l’envie. « Pourquoi, malgré tous mes efforts, mes parents ne pourront jamais accepter le vrai moi ? Qu’avais-je fait pour ressentir cela en moi parmi ces gens ? Pourquoi ne puis-je pas me contenter d’une femme comme tous les autres garçons autour de moi ? Pourquoi les garçons m’attirent autant ? » Constituaient certaines questions que je me posais. Ma grande difficulté n’était pas la b*. Il s’agissait du fait que j’étais dans cet environnement fortement religieux et culturel. Cependant, avec beaucoup de patience, d’endurance et de réflexion intense, j’ai réussi à me convaincre que j’allais sur le long terme réussir à concilier mon amour et ma loyauté envers ma famille, aux désirs que j’éprouve. Ma venue au Canada fut le premier annonciateur de changement pour ma vie privée. Ici, j’ai pu commencer un processus de guérison et d’exploration de moi-même au travers duquel, je fus agréablement surpris par diverses qualités que mes connaissances reconnaissent en moi. Il m’est toujours difficile de comprendre ce concept, cependant, il semblerait que les dons que j’ai eu la grâce de recevoir sont ceux de l’amour et de la guérison. En me libérant, j’ai pu redécouvrir cet enfant qui plus jeune souhaitait connaître le voisin de la fille des bancs de sa classe. Il s’agit d’un enfant dont le cœur déborde d’amour. Cet amour est perçu par son entourage, qu’il arrive à apaiser et à guérir au travers de paroles justes et douces. Il arrive aussi à accompagner toutes personnes au travers de toutes difficultés, son énergie étant consolante. En l’acceptant, j’ai pu rencontrer plus de personnes, dont, l’énergie que je perçois au travers de ses yeux. La réunion de l’individu que j’ai créé et de ma vraie personne, m’a permis d’accéder à ces aptitudes qui me permettent aujourd’hui de m’épanouir sur le plan professionnel et personnel tout en faisant attention aux personnes de mon entourage. Aujourd’hui, cependant, je n’ai toujours pas réussi à m’épanouir entièrement.


En couple avec un homme, il y a souvent un certain conflit dû à mon attraction pour les femmes et dû au fait que je n’ai pas grand intérêt en divers éléments constituant la culture h*. En couple avec une femme, je n’ai jamais vraiment eu le courage d’aborder mon attirance envers les hommes.

Aussi, bien que parmi eux certains le sachent, je demeure en quête de recherche d’un moyen afin de pouvoir l’introduire à ma famille, afin de compléter mon épanouissement. Bien que, le chemin reste long et que les défis demeurent ardus, je reste convaincu que ce chemin est nécessaire afin que je puisse développer toutes mes capacités. Après tout, ma particularité ne me rend-elle pas si spécial, dans un monde où tout le monde est si identique.


Interagissez par un J'AIME, un COMMENTAIRE et un PARTAGE

LES SECONDS TÉMOIGNAGES

Les Seconds Témoignages mettent en scène une Woubi et un Yossi qui expriment les principales entraves personnelles, familiales et sociétales auxquelles ils ont été confrontés et comment cela a façonné / déstructuré leur image et consolidé / déformé le cosmos intérieur qui les régit.


Yossi – les Yossi ont cette facilité déconcertante de pouvoir se camoufler à l’image du caméléon et de savoir se fondre dans la masse à l’image de la taupe pour ne pas se faire repérer. Ils manoeuvrent dans l’obscurité avec une identité volte-face créant en eux de puissants mécanismes de manipulation [communication malsaine, contrôle excessif, se montrer foncièrement égoïste, avoir la maîtrise de son entourage dans le mauvais sens du terme, agir en grand marionnettiste en tissant les ficelles dans l’ombre lors des interactions sociales], une haine viscérale dirigée contre soi-même [qui se traduit par une projection et une volonté manifeste de faire violence aux personnes, en l'occurrence les Woubi, qui par leur présence viennent réveiller en eux ce qu’ils tentent de cacher], une crainte de la damnation éternelle [un sentiment de honte lorsqu’ils éprouvent une attirance amoureuse / sexuelle qu’ils considèrent contre-nature et une grande culpabilité après le passage à l’acte comme s’ils avaient commis un forfait], une vie préfabriquée [mariage de convenance, avoir des relations secrètes, se montrer le mari parfaitement exemplaire et exempt de tout reproche] et une profonde affliction [une grande tristesse de coeur, ressentir un vide sidéral, vivre de douloureux souvenirs]. Je tiens à mentionner qu’il existe des exceptions à la règle. Il faut savoir que ces caractéristiques varient en fonction de chaque individu et peuvent également s’appliquer aux Woubi dans une certaine mesure. Tous les éléments que j’ai énumérés ci-dessus ont fait l’objet d’un approfondissement dans mon article intitulé: Les Gardien-n-e-s des Portes face aux Restrictions Sociales.


Woubi – les Woubi ont cette capacité impressionnante à se faire remarquer à l’image des étoiles et se démarquer des autres à l’image du cosmos en raison de leur grande visibilité. Elles/Ils œuvrent dans la luminosité avec une identité ancrée dans le Féminin Sacré créant en eux/elles l’intégrité [communication dynamique et sincère, réciprocité dans les paroles et les actions, recherche active de la vérité, sonder le coeur de son proche entourage], amour glorieux [aimer tous les interstices qui composent leur être véritable, apprécier et enrichir la grandeur du Féminin Sacré qui habite en eux/elles], une connexion divine [activation d’une myriade de Dons Innés & Talents Naturels, avoir conscience de sa Force Tellurique, savoir qu’ils/elles sont des Êtres de Lumière, officier en tant que Oracles & Messagères Cosmiques], une existence authentique [être en cohérence avec soi-même, accomplir sa destinée malgré les restrictions sociales, faire preuve d'originalité et d'ingéniosité] et une étrange félicité [être dans l’allégresse mémorielle]. Je tiens à mentionner qu’il existe des exceptions à la règle. Il faut savoir que ces caractéristiques varient en fonction de chaque individu et peuvent également s’appliquer aux Yossi dans une certaine mesure. Tous les éléments que j’ai énumérés ci-dessus ont fait l’objet d’un approfondissement dans mon article intitulé: Les Personnes Intermédiaires | Singularité, Dons Innés & Talents Naturels.


« Les Woubi [Personne Intermédiaire à l’énergie féminine] & les [Yossi Personne Intermédiaire à l’énergie masculine] sont deux pôles énergétiques complémentaires. Ils/Elles doivent opérer de façon conjointe. Une partie d’entre nous dans l’ombre abyssal [Sociétés Secrètes, Coulisses du Pouvoir, Commando d’Élites] et l’autre dans la lumière cosmique [Brillant-e-s Orateurs/Oratrices, Grands Écrivains, Génie Artistique]. » Kugaruka Nsoromma Ashé Sankofa


Citation extraite de mon article intitulé: Les Âmes Kamites Androgynes à l’Épreuve du Néo-colonialisme en collaboration écrite avec Toshiro Kamara.


Interagissez par un J'AIME, un COMMENTAIRE et un PARTAGE
Abonnez-vous à ma Page Facebook Kugaruka, suivez-moi sur Twitter @kuseruka et Instagram @kugaruka

Tous les articles de Kugaruka sont légalement protégés en termes de Propriété Intellectuelle, de Droits d'auteur et de Copyright.


©Kugaruka








131 vues0 commentaire