Luttes de Libération des Peuples-Nations Noir-e-s : Femmes, Hommes & Personnes Intermédiaires

Mis à jour : sept. 20

Le récit historique des peuples kamites (noir-e-s) a été à de nombreuses reprises, et continue à être, retranscrit sous un paradigme esclavagiste et colonial. Cette vision erronée de nos nations a engendré une profonde aliénation au sein de nos sociétés. Ainsi donc, lorsque nous nous réapproprions notre histoire, nous avons tendance également à percevoir nos sociétés sous un angle occidental ou arabo-musulman. Ce raisonnement n’étant que la résultante de traumatismes génétiques et de séquelles encore vivaces dues à la déstructuration de nos peuples.



Le Dr. Joy Angela DeGruy parle de cet aspect avec brio dans son livre Syndrome de l'esclave post-traumatique : l'héritage américain de blessures persistantes et de guérison.

Nous vivons donc, comme Lisapoyakama.org le mentionne, une Continuité Raciale et une Discontinuité Culturelle, Je vais illustrer mon propos en mettant en exergue comment nous racontons notre histoire en nous focalisant uniquement sur les Hommes, en sous-estimant les Femmes et en occultant les Gardien-n-e-s des Portes (Personnes Intermédiaires).


AVANT-PROPOS

L’emploi du vocabulaire «Gardien-n-e-s des Portes» terme employé par Sobonfu Somé et Malidoma Somé, est utilisé pour désigner l’ensemble des personnes possédant des spécificités les rendant différent-e-s du restant de la société selon un paradigme kamite (noir-e). Toutefois, ayant conscience que la langue française est une langue étrangère, il convient de mentionner que le terme Gardien-n-e-s des Portes (Personnes Intermédiaires) sont les termes les plus adéquats pour nommer la particularité de ces personnes qui ont été, et qui sont encore considérées à tort comme «LGBTQIA+». L’acronyme «LGBTQIA+» s’accompagne de définitions et de concepts s’inscrivant dans un contexte occidental ne correspondant pas aux réalités kamites (noir-e-s) et ne pouvant en aucun cas s’appliquer aux Gardien-n-e-s des Portes. Cette notion de «Gardien-n-e-s des Portes» (Personnes Intermédiaires) correspond davantage à la terminologie «Two-Spirits» employée par les Premières Nations ainsi qu’à des terminologies similaires utilisées par d’autres peuples-nations dans leurs langues respectives.


COSMOS

Osiris • Horo • Aïssata Set-Kem Meri Amen


Dans notre quête légitime de nous reconnecter à nos valeurs ancestrales, il nous arrive de concevoir encore de façon consciente ou inconsciente la Source Divine (Dieu,Déesse) comme étant une entité exclusivement masculine. Or, bien de nos traditions mettent en lumière que cette Source Divine est une entité féminine,neutre,androgyne qui transcende le féminin-masculin et/ou les fusionnent. Partant de ce postulat, lorsque nous évoquons « La Trinité » à l’époque de Kémet [Ancienne Égypte] bon nombre d’entre nous se concentrent principalement sur les personnages masculins en négligeant les personnages féminins tout en niant qu’ils puissent y avoir des entités divines Gardien-n-e-s des Portes. Le rôle capital et non-négligeable d’Aïssata Set-Kem Meri Amen (Isis) dans la reconstitution, la restauration et la résurrection de son frère-mari Osiris – évincé par son frère Seth – en son fils-neveu Horus avec l’aide de Nephtys et d’Anubis devrait nous faire reconsidérer notre conception de la divinité selon nos propres codes ainsi que toutes les notions qui s’y rattachent.


BINÔME

Winnie Madikizela-Mandela et Nelson Mandela, 20 Juin 1990 © David Turnley Corbis


Bon nombre d’impératrices, de résistantes, de figures emblématiques féminines kamites (noir-e-s) ont à tort été considérées comme des figurantes, des éléments mineurs et voire même reléguées uniquement au rang d’épouses dans les luttes de libération des peuples kamites (noir-e-s). L’on ne peut que constater amèrement le traitement historique qui leur aura été réservé n’aura pas été aussi reluisant, élogieux et prestigieux que celui de leurs époux. À ce titre, prenons l’exemple de l’Éthiopie à une époque où l’Italie voulait en faire son protectorat en ayant recours à un subterfuge par la signature d’un traité. L’imposture ayant été décelée, il aura fallu le concours du peuple, de l’Impératrice Taytu Betul, de l’Empereur Ménélik II ainsi que du soutien indéfectible de Yohannes IV pour remporter la bataille décisive de Adoua et ainsi s’assurer de l’autonomie de l’empire. Or, bien des personnes ne se focalisent que sur Ménélik II en omettant de préciser le rôle crucial de Taytu Betul. Il en va de même lorsque nous évoquons Azania (Afrique du Sud) et de son historique avec l’apartheid où la reconnaissance, les adulations et les honneurs sont cristallisés presque exclusivement autour de Rolihlahla Nelson Mandela tandis que Nomzamo Winifred Zanyiwe Madikizela Mandela est dépeinte comme une femme insolente, extrémiste et moralement ambigüe. Le régime de l’apartheid a été l’un des éléments catalyseurs dans la dissolution du couple Madikizela-Mandela. Tous les efforts que Winnie aura déployés aussi bien que son mari pour faire fléchir le régime de l’apartheid n’auront pas été reconnu à juste titre comme il se devait.

AYITI

Perle des Antilles, tombeau du peuple Taïnos, Première République Kamite (noir-e) ayant réussi à s’affranchir de l’esclavage par la mise en déroute des armées françaises, anglaises et espagnoles, Ayiti occupe une place mitigée dans les livres d’histoires et dans l’imaginaire collectif. Le 01 Janvier 1804, une date historique où l’indépendance d’Ayiti est principalement attribuée à deux individus : Toussaint Louverture et Jean-Jacques Dessalines. Or, cette indépendance n’aurait pas pu se faire sans la participation active des Femmes, elles aussi engagées pour l’émancipation de la nation. Des noms tels que : Catherine Flon, Victoria Montou, Claire-Heureuse, Cécile Fatiman, Sanité Bélair, Marie-Jeanne LaMartinière et Dédée Bazile ont contribués à la réussite de cette révolution. Elles devraient être mentionnées de façon constante aux côtés de leurs homologues et ne pas être cantonnées comme des figures de l’ombre.


DROITS CIVIQUES

Le mouvement des Droits-Civiques a été une étape importante pour les kamites (noir-e-s) vivants aux États-Unis. Cependant, nous faisons l’erreur de nous focaliser uniquement sur Martin Luther King Jr., et Malcom X deux personnages que nous opposons farouchement alors qu’ils constituaient deux facettes d’un même combat. Rosa Parks est également mentionnée, mais pas avec autant d’insistance. Pourtant, le mouvement des Droits-Civiques se composaient autant de Femmes [Septima Poinsette Clark considérée comme étant la pionnière du mouvement, Rosa Parks, Maya Angelou, Ella Baker, Fannie Lou Hamer, Ruby Bridges, Kathleen Cleaver, etc], d’Hommes [Asa Philip Randolph, Martin Luther King Jr., Medgar Evers, Ralph Abernathy, Stokely Carmichael, Aaron Henry, Huey P. Newton, Bobby Seale, etc] et de Personnes Intermédiaires [Malcom X et oui ne vous en déplaise, il en était un, Audre Lorde, Bayard Rustin, Barbara Jordan, James Baldwin, Angela Davis, etc]. Ceux sont donc ces Femmes, Hommes et Personnes Intermédiaires qui ont contribué de façon considérable à l’essor du mouvement des Droits-Civiques.


FUSION

Nous devons garder en mémoire que tant aussi longtemps que les Femmes et les Gardien-n-e-s des Portes ne seront pas considéré-e-s comme pouvant être des symboles et des icônes, nous serons dans l’incapacité de progresser de façon remarquable. Nous devons nous souvenir que tant aussi longtemps que les Femmes et les Gardien-n-e-s des Portes seront exclues des processus décisionnels et des sphères d’influences, nous serons continuellement dans l’aliénation. Nous devons nous remémorer que tant aussi longtemps que les Femmes et les Gardien-n-e-s des Portes, seront sous-estimé-e-s et traité-e-s avec le plus grand mépris, nous serons dans l’impossibilité d’atteindre un certain équilibre sociétal. Il est impératif que nous sachions que les Femmes, les Hommes et les Gardien-n-e-s des Portes sont autant des symboles, des icônes important-e-s dans les processus décisionnels et dans les sphères d’influences. Ils/Elles ne devraient pas être sous-estimé-e-s, ni traité-e-s avec mépris car c’est au sein de ces personnes que nous pourrons trouver des élu-e-s, des conseillers/conseillères avisé-e-s et des personnes de confiance. Une Fusion des Femmes, des Hommes et des Gardien-n-e-s des Portes (Personnes Intermédiaires) permettra une guérison psychique et sociale de nos peuples-nations de façon individuelle et collective.


Tous les articles de Kugaruka sont légalement protégés en termes de Propriété Intellectuelle, de Droits d'auteur et de Copyright.


Vous appréciez ma Plume d'Or ? Interagissez par un J'AIME, un COMMENTAIRE et, un PARTAGE
Abonnez-vous à ma Page Facebook Kugaruka et suivez-moi sur mon compte Instagram @kugaruka

RÉFÉRENCES

La photo de couverture met en vedette Nomzamo Winifred Zanyiwe Madikizela lors d'un congrès /meeting de l'ANC.


Ouvrages

Yves, ANTOINE., Héros et rebelles du monde noir, de l’Afrique aux Amériques, Paris, Éditions L’Harmathan, 2016, 251p.

Cheick Anta, DIOP., Nations Nègres et Culture 4ème ed, Paris, Éditions Présence Africaine, Février 1999, 564p.

Sylvia, SERBIN., Reines d’Afrique et héroïnes de la diaspora noire, Paris, Éditions MeduNeter, 2018, 413p.

Sobonfu, SOMÉ., Vivre l’intimité, la sagesse de l’Afrique au service de nos relations, Jouvence Éditions, 02 Octobre 2001, 148p.


Articles

Bert H. HOFF., http://www.menweb.org/somegay.htm, Gays: Guardians of the Gates, An Interview with Malidoma Somé, [En Ligne], Publication / Copyright © 1993 by Bert H. Hoff

LISAPOYAKAMA.,http://www.lisapoyakama.org/taytu-betul-limperatrice-guerriere-qui-dirigea-lethiopie/, Luttes de Libération, [En Ligne], Publication / 07 Octobre 2018

NEGRONEWS.,StéphaneBAI,http://negronews.fr/haiti-a-decouverte-meres-fondatrices/, Actualité, [En Ligne], Publication, 2019

NOFI., Sandro CAPO CHICHI, https://www.nofi.media/2014/10/winnie-mandela-1936-1975-la-formation-dune-guerriere/2743, Politique, [En Ligne], Publication,15 Octobre 2014


©Kugaruka

102 vues