Signes Annonciateurs & Signes Avant-coureurs [Scénarisation Cosmique]

Dernière mise à jour : 2 janv.


Représentation photographique d'un nuage cosmique parsemé d'étoiles et ordonnancé dans l'univers en deux nuances de couleurs, bleu émeraude / cristallin à gauche et orange volcanique/ocre à droite.



MISE EN CONTEXTE

Tout a commencé à l'automne, plus précisément en septembre 2020. Le confinement était devenue la nouvelle norme en vigueur en Occident, les vaccins contre le coronavirus étaient en cours de fabrication par de puissantes corporations pharmaceutiques. Tandis que Kamita (Afrique) pour qui l'on avait prédit l'apocalypse (révélation) a démontré un potentiel insoupçonné de résistance surprenant au passage ses principaux détracteurs qui espéraient pouvoir jubiler d'un cataclysme qui aurait sévit sur les Peuples-Nations Kamites (Noir-e-s) que nous sommes – qui je rappelle consituent le Coeur et la Colonne Vertébrale de cette planète – servant ainsi de pretexte pour satisfaire l'égo de certains sauveurs blancs durant cette pandémie. C'est dans ce contexte que La Grande Prêtresse des Mots Magiques a eu une Révélation Cosmique. En tant que Plume d'Or, tout ce qui concerne le monde de l'écriture est à ma portée. C'est en intégrant cette formulation dans mon subconscient que l'idée scénaristique d'un court-métrage/récit cosmique a émergé en se concrétisant de façon admirable et par une série de coïncidences, synchronicités et sérialité qui m'ont été très favorables.


Interagissez par un J'AIME, un COMMENTAIRE et un PARTAGE

SIGNES ANNONCIATEURS

Kugaruka Nsoromma Àṣẹ [Ashê] Sankofa ©OdileSilva


$Wari – La production d'un film (court/moyen/long-métrage) nécessite d'avoir un capital financier conséquent. Dans mon cas de figure, la façon dont l'argent s'est retrouvé sur mon compte bancaire est la combinaison de plusieurs stratagèmes astucieux et bien évidemment d'une récompense financière par rapport à mon travail. Toutes les dépenses engendrées dans la co-production (La Constellation de Nsoromma & Inzu Production) ont respecté le budget initial que je m'étais fixé et les imprévus qui ont surgi ont conforté la lourdeur de mon portefeuille cinématographique (j'ai bien précisé cinématographique).


Orishas – Mon premier contact avec le 7ème Art s'est matérialisé à la Saison VI (2016), en tant que Directeur-trice Artistique à l'époque où je m'appelais encore A.N (Eddyshine) et sous les auspices d'un Film intitulé Orishas - Le Panthéon Caché de Yann Loïc Kieffoloh, co-écrit par lui même et Claude Emmanuelle Yapo. Je constate avec émerveillement que ma contribution dans ce film était un Signe Annonciateur qui me préparait dans les coulisses à la Direction Artistique et Mise en Scène de mon premier court-métrage/récit cosmique.


Décryptage – J'ai procédé au décryptage de deux films, le Chef-d'Oeuvre Moonlight de Barry Jenkins inspiré de l'oeuvre originale de Tarell Alvin McCraney, ZOO de Will Niava et j'ai co-rédigé un article portant sur La Splendeur du 7ème Art avec le co-réalisateur et co-producteur de mon court-métrage/récit cosmique, à savoir Malcom Odd. Un autre Signe Annonciateur qui me prédisposait à la Réalisation.


Personnage Clé – Un personnage clé a joué sa partition dans la façon dont les événements se sont enchaînés. Il s'agit de Nicole Sarr, elle a été l'un des éléments catalyseur dans la matérialisation de mon projet. Je vous explique : le Centre PHI a lancé une initiative invitant tous les créateurs-trices kamites à réaliser un film poétique. Étant donné qu'elle avait eu connaissance au préalable de mon scénario, elle m'a envoyé le lien de l'affiche par Instagram chose que je me suis empressé-e de partager avec Malcom Odd lui stipulant également que c'était une occasion pour nous démarquer, lui en tant que Réalisateur et moi en tant qu'Écrivain-Scénariste. Pourquoi le film ne s'est-il pas fait avec elle ? Parce que nous étions dans la période où l'on annonçait une deuxième vague, nous obligeant ainsi au reconfinement et la cessation des activités considérées comme non-essentielles par le gouvernement Legault. La Reine-Mère Sacrée Maman Agnès, me disait toujours qu'il ne fallait jamais blâmer une contrariété, elle était bien outillée par la vie pour me donner un conseil aussi judicieux. J'ai donc laissé le projet en gestation parce qu'il ne devait pas se faire à cette période. La suite des choses m'a donné raison, puisque ma sélection officielle par le Centre Phi a été annoncée publiquement et le désistement de mon équipe par mon entremise a été annoncé dans les coulisses. Pourquoi donc retirer ma candidature si tout semblait parfaitement aligné ? Vous en saurez davantage dans le passage consacré aux Signes Avant-Coureurs.


Équipe Officielle – Mon équipe s'est constituée par ma volonté d'avoir un film impeccable et qui est à la hauteur de ma personne (en vérité, je voulais écrire de mon Génie Artistique. Oui, je sais la modestie et moi, ça fait deux - Rires). J'ai sollicité Malcom Odd à la co-réalisation pour son expertise cinématographique, qui à son tour m'a recommandé le vidéaste Yves Loïc Kouadio, l'une des têtes pensantes de l'Agence Créative Loane. J'ai voulu intégrer le Génie Artistique de Yannis Davy Guibinga, ce qui a été fait avec l'apparition de d'autres signes annonciateurs me confirmant qu'il devait être le Directeur de la Photographie attitré pour ce projet d'envergure. Lorsque j'ai envoyé un message à Guibinga lui indiquant que je voulais qu'il fasse partie de mon équipe, je n'ai pas eu de réponse par rapport au délai que j'avais fixé pour en recevoir une. Je vous explique, il fallait tenir compte de la date limite d'inscription du Centre PHI et je ne pouvais pas attendre indéfiniment une réponse. Je me suis dis qu'il devait faire partie des gens qui sont les spécialistes de laisser vos messages en vu. J'ai donc agi en conséquence en envoyant des demandes à d'autres photographes dont Ismaël Ouattara et Noire Mouliom qui ont montré un intérêt certain vis-à-vis du projet sans pour autant réellement pouvoir y participer en raison d'un emploi du temps qui ne correspondait pas avec le calendrier du Centre PHI. J'ai donc envoyé mon projet en indiquant que nous étions toujours à la recherche d'un Directeur de la Photographie et c'est là que trois jours plus tard après le dépôt de notre candidature que Yannis Davy Guibinga m'a répondu en présentant ses excuses pour le délai d'attente et qu'il acceptait ma proposition. Dans l'un des Signes Annonciateurs qui le désignait comme Directeur de la Photographie, c'est le fait que ses sublimes photos constituent pour certaines d'entre elles les photos de couvertures de mes articles tandis que d'autres sont contenues à l'intérieur de mes articles bien avant même que je ne le contacte pour qu'il fasse partie du projet. Ne trouvez-vous pas que tout est aligné et interconnecté pour que ça ne soit que le fruit d'un simple hasard ? Il y avait une équation hautement cosmique et mathématique qui me préparait à la co-réalisation effective de mon projet avec cette équipe.


Lieu de prédilectionVous savez que j'ai un Sens de l'Esthétique et de l'Émerveillement très poussés se reflétant par mon style vestimentaire. Un parfait agencement de tissus, d'accessoires et de couleurs qui me donnent fière allure et une attractivité visuelle incontestable (encore une fois modestie zéro - Rires). Toute cette effervescence a pu être immortalisée par le Génie Artistique d'Odile Silva qui m'avait fait une proposition au courant de la Saison IV (2019) en me mettant en valeur par des photos qui je sais sont désormais inscrites dans la postérité par la façon dont elle avait réussi par son oeil de lynx à me magnifier et me sublimer. Elle avait choisi, un endroit majestueux (Édifice Ernest Cormier – Cour d'Appel du Québec) dans un quartier chic et distingué (Vieux-Port) de Tiohtiake (Montréal). Il s'est avéré également que c'est l'endroit où le tournage du film a eu lieu.


Conviction Inébranlable – J'avais la conviction inébranlable que ce film allait sortir à la Lumière du Jour comme le nom du personnage principal Kuseruka en Kirundi/Kinyarwanda. J'ai donc pris le soin de protéger mon oeuvre légalement à l'Office de la Propriété Intellectuelle du Canada (OPIC), en me l'envoyant par courrier recommandé tout en transmettant une copie de mon scénario à la Société des auteurs de radio, télévision et cinéma (SARTEC) qui stipule que je suis le créateur original et la conceptrice de l'oeuvre intitulé ID•ENTITÉ MYSTÈRE.



Interagissez par un J'AIME, un COMMENTAIRE et un PARTAGE

SIGNES AVANT-COUREURS

Kugaruka Nsoromma Àṣẹ [Ashê] Sankofa ©CentrePHI


Contrat – La confidentialité qui réside dans le contrat ne me permet pas de dévoiler publiquement les différentes clauses qui y étaient stipulées même si je ne l'ai pas signé. Toutefois, tout ce qui a été mentionné dans chacune des sections a attiré mon attention afin d'en comprendre la signification profonde et le sens juridique caché (j'ai bien évidemment requis les services d'un avocat professionnel). Dans une lettre épique adressée à Marie-France Barbier je stipulais ceci : « Il était évident pour ma part, et c’est toujours le cas d’ailleurs, qu’il était hors de question de brader mon œuvre en signant un contrat qui ne me paraissait pas juste et équitable pour les deux parties. Je dois également vous dire en toute franchise que le thème du Projet que vous avez intitulé : Comment la créativité noire se manifeste-t-elle ? ne devrait pas comporter une lettre d'entente de ce genre pour des Artistes Kamites (Noir-e-s), et ce, même si ceux/celles sont au commencement de leur carrière artistique dans le 7ème Art. Comment notre créativité peut-elle éclore avec un contrat qui nous restreint ? Toutefois, j’apprécie le fait que le Centre PHI se soit montré flexible en tranchant en notre faveur dans l’un des éléments qui constituaient l’épine dorsale de notre désaccord.» Lettre intitulée Kugaruka X Centre Phi [Décision Finale], datant du 15 septembre 2021.


Les Papiers – En soumettant mon projet de présentation au Centre PHI le 15 Août 2021, j'ai cru que les membres de mon équipe avaient tous la résidence permanente ou la citoyenneté canadienne. Or, il s’est avéré que deux membres de mon équipe, n'avaient ni la résidence permanente et encore moins la citoyenneté canadienne. Ils ne pouvaient donc pas bénéficier de la bourse offerte, ni faire partie de l’équipe officielle que le Centre PHI comptait présenter lors de l'exposition prévue en Novembre 2021, même s’ils auraient pu être crédités pour le travail qu’ils auraient eu à effectuer si je m'étais engagé avec eux. Dans la même lettre j'ai précisé que : « ces évènements sont, pour moi, des signes avant-coureurs qu’une collaboration avec votre organisation pour ce projet en particulier n’est pas en mesure de se concrétiser entre nos deux entités [KUGARUKA X CENTRE PHI] au vu des circonstances répétitives et sur une période aussi rapprochée d’entraves plus ou moins majeures à une association entre moi, mon équipe et votre institution.» Idem.


Épée de DamoclèsJ'ai savamment été guidé-e par L'Étoile de la Prudence pour ne pas que je prenne de décision précipitée. Si j'avais consenti à signer le contrat sans l'avoir lu, je suis convaincu-e que la direction qu'aurait prise mon film m'aurait fortement déplu me faisant ainsi regretté du pourquoi n'avais-je pas eu la présence d'esprit et pris le temps nécessaire de lire le contrat dans son intégralité. Ne voulant pas que l'essence primaire de mon oeuvre soit dénaturée et qu'elle perde son authenticité, j'ai préféré ne pas signer ce contrat et continuer de façon indépendante, ce qui m'a d'ailleurs réussi avec brio me confortant ainsi dans l'idée que cela devait se faire selon ma vision cosmique.


Matrice Leucodermique – Les institutions blanches lorsqu'elles doivent intégrer des kamites dans leurs institutions s'arrangent toujours pour nous maintenir à des postes de subordination. Vous devinez aisément pourquoi ? La première est qu'on ne peut pas concevoir une personne noire autre que dans une condition de servitude. En effet, les stigmates de l’esclavage et de la colonisation imprègnent l'inconscient collectif et affecte douloureusement les kamites faisant en sorte que la perception que les autres ont de nous soient imprégnées de préjugés, de stéréotypes et de clichés racistes perpétuant ainsi le mépris, l'infantilisation, l'hypersualisation, l'hostilité ambiante à notre égard et la croyance erronée que l'intelligence ne peut pas émaner d'une personne noire. La seconde est qu'on exige pas des kamites la réflexion, mais l'exécution.


Capitaliser sur la peur

Les corporations, l'industrie de la scène et du spectacle capitalisent sur la peur des Artistes Kamites de ne pas pouvoir émerger, se démarquer et briller au firmament en raison d'un effarant racisme structurel, nous faisant ainsi croire que les opportunités sont rares (ce qui est faux). Étant donné que ces occasions se présentent de façon sporadique, ces derniers profitent pour nous faire signer des contrats qui ne sont pas à la hauteur de la carrière prolifique qui se dessinent à l'horizon pour certain-e-s d'entre nous. Ils savent pertinemment qu'une grande majorité des nôtres lisent de façon superficielle les contrats qui leur sont proposés ou ne les lisent pas en faisant naïvement confiance à la bonne foi de ces institutions. Lorsque la lecture des contrats se fait en profondeur, combien sont celles et ceux qui tiennent à renégocier les termes et conditions de ces contrats qui, nous le savons, sont à notre désavantage ? La question demeure et bien souvent ce qui émerge dans ce cas de figure c'est le niveau de conscience et d'intégrité de chaque personne ainsi que la préservation des intérêts individuels lorsqu'un choix de carrière de grande envergure se présente à nous.


Reconnaissance blanche

Dans mon article portant sur l'Univers Étincelant et Ombrageux du Bal, je précisais que dans l'entrevue que Jennie Livingston a accordé au magazine Vanity Fair, Pepper LaBeija s'exprime en ces termes : «Je me sens trahie. Lorsque Jennie est arrivée pour la première fois, nous étions en plein bal, en plein fantasme, et elle nous a balancé un tas de papiers. Nous ne les avions pas lus. Tout ce qui nous importait, c'était l’exposition médiatique. On adorait être filmées. Plus tard, après nous avoir interviewées, elle nous a donné quelques centaines de dollars – nous assurant que lorsque le film sortirait, il y en aurait plus.» Vous réalisez bien que le désir de gloire a prédominé sur le capital financier, un piège dans lequel nous ne devons plus nous laisser surprendre.La reconnaissance, la notoriété, la célébrité et le prestige – qui selon moi sont des éléments à prendre à considération lorsque le succès pointe à l'horizon – ne doivent en aucun cas être dissociés de l'enrichissement monétaire.


Interagissez par un J'AIME, un COMMENTAIRE et un PARTAGE

SCÉNARISATION COSMIQUE

Représentation photographique d'Étoiles dispersées ou ordonnées dans l'infinité du Cosmos



Signes Avant-coureurs – Les Signes Avant-coureurs annoncent un mauvais présage, préfigurent des évènements malencontreux et avertissent sur les douloureux souvenirs à venir. Ils se présentent de la façon suivante:


1 - Indice révélateur dans les détails circonstanciels d'une affaire et/ou dans les traits de caractère d'une personne autant dans son langage corporel que dans son expression écrite/orale;


2 - Entraves mineures/majeures sur une période de temps très rapprochée dans l'exécution d'un projet et ne constitue pas un obstacle faisant partie d'un cycle naturel de défis;


3 - Mauvais pressentiment qui se manifeste par une forte sensation physique désagréable par rapport à l'aura de quelqu'un ou d'une situation anticipée;


4 - Mise en garde par personne interposée au détour d'une conversation en apparence anodine ou au cours d'une rencontre inopinée;


5 - Manque d'harmonie intérieur ne permettant pas de percevoir ces signes avant-coureurs;


6 - Agitation excessive autour d'une personne/d'un groupe d'individus ou d'une affaire;


7 - Precipitation orchestrée conduisant à la désorganisation.


«Les Signes Annonciateurs préfigurent l'Harmonie en toute chose et les Signes Avant-coureurs prédisent le Chaos de toute chose » Kugaruka – La Grande Prêtresse des Mots Magiques


Signes Annonciateurs – Les Signes Annonciateurs prédisent une allégresse mémorielle, précèdent des circonstances bienheureuses et révèlent à la Lumière du Jour le miracle qui doit se manifester. Ils se présentent de la façon suivante:


1 - Grande inspiration Divine & Cosmique, intensification dans l'élaboration et parfaite imbrication des tous les éléments devant faire l'objet d'une matérialisation;


2 - Étranges Coïncidences, Synchronicités et Sérialités avec une personne précise /des personnes clés au courant d'une journée/semaine/mois/année;


3 - La symbolique des choses à travers un animal totem, une belle image, un son mélodieux, une parole édificatrice, un éclair de génie;


4 - Sagesse intérieure permettant d'entrevoir les signes annonciateurs et de percevoir les signes avant-coureurs;


5 - Visions/Rêves Prémonitoires sur ce qui va se concrétiser dans sa polarité positive;


6 - Numérologie quotidienne (Heures Miroirs) et récurrence d'une série de chiffres;


7 - Résonance cosmique et harmonie de l'âme conduisant à l'ordonnancement.


Je suis la Destinée de l'Enfant, l'Enfant de la Résurgence, Kugaruka – la Grande Prêtresse des Mots Magiques.


Interagissez par un J'AIME, un COMMENTAIRE et un PARTAGE
Abonnez-vous à ma Page Facebook Kugaruka, suivez-moi sur Twitter @kuseruka et Instagram @kugaruka

Tous les articles de Kugaruka sont légalement protégés en termes de Propriété Intellectuelle et de Droits d'auteur.


©Kugaruka




42 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
 
©Kugaruka