Les Beautés des Grands Lacs [Uburundi ∞ Urwanda] – Adawe, Tio'tiàh:ke & Tkaronto

Dernière mise à jour : 8 févr.


Umurundikazi (une burundaise) dans sa colline natale, ayant sur sa tête Igiseke/Agaseke (panier traditionnel) et portant au dos un nourisson qui regarde en direction du photographe. Elle est également en présence d'un burundais (Umurundi) armé d'une lance et dirigeant un troupeau de vaches sacrées.


« Les colonisateurs allemands qui ont été les premiers européens à s'introduire dans la région des Grands-Lacs ont étudiés de façon minutieuse les Peuples du Uburundi et du Urwanda et les différentes organisations qui existaient au sein de ces Nations dont le fameux Ubwoko (Amoko au pluriel) servant à désigner les Tutsis, Hutus et Twas. Les allemands ayant perdu la Première Guerre Européenne leurs successeurs les belges ont exacerbé ces notions par une profonde destructuration des sociétés du Uburundi et du Urwanda en transformant de façon astucieuse et à leur avantage la notion de Ubwoko en les faisant passer pour des ethnies. Or, les ethnies n'existent pas chez nous, nous nous référons en termes de clan comme Mwazulu Diyabanza le mentionnait si bien dans l'une de ses vidéos. L'apogée de cette colonisation mentale à atteint son paroxysme le 06 Avril 1994 par les assassinats respectifs des présidents Rwandais Juvénal Habyarimana et Burundais Cyprien Ntaryamira. L'une de ces morts ayant provoqué le génocide perpetré contre les Tutsis au Urwanda. Est-ce que les gens se posent souvent la question de savoir comment ce génocide avait impacté les Tutsis, Hutus et Twas du Uburundi ? La question demeure et pour ma part si on avait voulu uniquement déclencher l'hécatombe au Urwanda on se serait contenté d'éliminer seulement le président rwandais or il se trouve que le président burundais se trouvait dans le même avion qui a été la cible d'un attentat. Quel était donc l'impact recherché au Uburundi avec la mort de la plus grande figure d'autorité du pays (Umukuru W'Igihugu) si ce n'est semer le chaos ? Je sais que d'aucuns diront que le Uburundi et le Urwanda ne devraient pas être considérés comme un seul peuple et une même nation. Certes, je suis d'accord pour affirmer qu'il y a des éléments traditionnels et linguistiques qui diffèrent (je précise tout de même qu'il ne s'agit que de légères différences, je peux vous l'assurer). Nos peuples-nations étant interconnectés au cosmos divin et l'énergie vitale que toutes et tous reconnaît sous le nom de Imana, il n'était donc pas surprenant que les colonisateurs s'acharnent à faire disparaître toute trace du Culte de Kiranga–Ryangombe » Kugaruka, citation extraite de l’article intitulé Imana & le Culte de Kiranga–Ryangombe [Uburundi ∞ Urwanda]


Interagissez par un J'AIME, un COMMENTAIRE et un PARTAGE

AVANT-PROPOS

Se prononcer sur la Région des Grands-Lacs nécessite d’avoir une finesse d’esprit, une délicatesse expressive dans les mots et la formulation des phrases parce que aborder les questions épineuses qui concernent les Peuples-Nations du Uburundi/Urwanda ne peut se faire sans réveiller les spectres du passé reliés au génocide des Tutsis. Je vais me prononcer en tant qu’une Fille du Burundi à cause de ma filiation maternelle (LaMadré serait choquée de lire ça. Elle est convaincue d’avoir accouché d'un garçon. LeMétierestDur). Mon héritage paternel a fait de moi un Fils du Faso ayant grandi à Yahmessou [Côte d’Ivoire] avec une compréhension effective, et ce, sans ambiguïté du Kirundi/Kinyarwanda. Mon identité nationale est foncièrement Yahmessou (ivoirienne) avec mes gènes du Pays des Hommes Intègres et une forte mémoire génétique des Grands-Lacs.


Interagissez par un J'AIME, un COMMENTAIRE et un PARTAGE

MISE EN CONTEXTE

Les relations que nous tissons avec les Beautés des Grands-Lacs quand nous faisons nous-mêmes partie de ces beautés, sont marquées par des Amitiés Étincelantes, des Inimitiés Capitales, de Grandes Rivalités secrètes et à couteaux tranchants (ça, c’est légion), des sourires de façade, des trahisons camouflées dans l’ombre abyssal puis révélées dans la lumière cosmique, de rares et sincères cordialités / amabilités, de la bienveillance, de l’admiration, de la réciprocité et bien évidemment ce qui caractérise principalement ces relations, c’est entre autres : le sens aigu de l’observation et l’extrême sévérité avec laquelle s’applique les non-dits de façon consciente et/ou inconsciente.



KIM NINKURU, LA MÉLANINE DU TANGANYIKA

Kim Ninkuru, Septembre 2017 ©RoyalDelSol


J’ai rencontré Kim Ninkuru à la Saison IV (2014) à une soirée qui était la continuité d’une autre soirée à laquelle j’avais été invité-e par Two-Spirited Kalinago (Dylan Apollin Bonfils) que j’ai rencontré par l’entremise de la Vierge Impératrice (Dushime). As above, so below, vous avez encore la force démonstrative des coïncidences, synchronicités et sérialités. Il faut savoir une chose avec Kim Ninkuru, elle ne passe pas inaperçue, on la remarque depuis les collines natales de chez nous (Iwacu). Reconnaissable par sa grande taille, son corps svelte/élancé et sa chevelure abondante. Elle se distingue également par sa beauté, son charme naturel, son élégance, son charisme et sa brillance d’esprit. Vous savez qu’elle est plutôt réservée et moi avec mon caractère survolté, ma personnalité atypique et ma façon d’être agité, cela lui paraissait extravagant et peu conventionnel. Elle s’est montrée majestueuse à mon égard tout en me complimentant (en Kirundi / Kinyrwanda) sur mon physique très avantageux, ma personnalité et sur l’originalité de mon style vestimentaire. Kim Ninkuru est une Artiste Consacrée qui veut briller par son existence en tant qu'une Beauté des Grands-Lacs et Gardien-n-e-s des Portes.


Kim Ninkuru, Septembre 2017 ©RoyalDelSol



Interagissez par un J'AIME, un COMMENTAIRE et un PARTAGE

KUGARUKA, LA PLUME LÉGENDAIRE DE KITARA

Kugaruka Nsoromma, 07 Novembre 2019 ©OdileSilva


Ma mère me disait très souvent qu’il fallait se méfier des Burundais / Rwandais, elle me déconseillait fortement de les fréquenter, s’il arrivait que ça soit le cas je devais impérativement être prudent-e et bien évidemment il était proscrit d’aborder les sujets politiques parce qu’on ne savait pas ce qui se cachait dans le Coeur–Siège de l’Âme & de la Conscience de tout un chacun si jamais par naïveté j’osais révéler la véritable nature de mes sentiments, de mes opinions et de mes convictions. (je crois que presque toutes et tous les Burundais-e-s/Rwandais-e-s qui me liront ont reçu le même avertissement faisant en sorte que nous agissons en connaissance de cause). J’ai rencontré une panoplie de Beautés des Grands-Lacs et la quasi-totalité de ces rencontres se sont soldées par le drame dont je reconnais volontiers avoir été principalement l’instigatrice par mon impertinence, la virulence de mes propos, mon intransigeance et ma franchise yahmessou (ivoirienne) qui était d’une brutalité déconcertante pour ces dernières. Je tiens solennellement à présenter mes excuses auprès de celles dont je n’ai pas encore eu l’occasion de revoir pour le leur dire en personne et faire amende honorable comme j’ai su le faire pour certaines d'entre elles. Pourquoi autant de répétitions et de conflits avec ces Beautés des Grands Lacs? Vous ne devinez pas, la réponse se trouve dans le contexte familial dans lequel j’ai grandi et où j'étais dans un conflit relationnel quasi-permanent avec mère et dans une dynamique mi-figue/mi-raisin avec ma sœur.


Miroir – J’ai gaillardement transposé auprès d’elles sans le savoir cette toxicité dont j’étais fortement empreinte en raison de l’influence plus ou moins néfaste de mon environnement immédiat.


Les Beautés des Grands Lacs représentaient les miroirs fragmentés d’une partie de mon âme avec lesquels je devais composer. Lorsque chacun de ces miroirs était en ma présence, cela accentuait mes défauts ou exaltait mes qualités.

N’ayant pas compris à l'époque les rouages de la mécanique céleste et ayant une méconnaissance sur le cosmos et les règles qui régissent son fonctionnement, je ne pouvais pas comprendre que chacune de ces interactions était pour moi l’occasion d'assainir mes relations avec les autres en bâtissant de puissantes Amitiés Étincelantes comme ce fût le cas de la Sainte. Beauté du Cosmos composée de la Magicienne Originelle (Kazobinka), la Vierge Impératrice (Dushime) & du Mâjintà Cosmique (Kugaruka). À propos de ce trio, nous y reviendrons plus tard dans la dernière section de cet article.


Féminin Sacré – Les Beautés des Grands Lacs étaient également le miroir d’une autre essence kamite qui me caractérise à savoir ma Force Tellurique qui réside dans mon Féminin Sacré. Il faut savoir que la quasi-totalité de ces Beautés se sont alignées à leur polarité prédominante à savoir l’Androgynie qui a donné suite à leur Gémellité. (je vais vous simplifier ça en langage LGBTQIAP+ cela veut dire qu’elles sont passées de la case G à Q pour se positionner en T). Le message que le cosmos divin m’envoyait à travers elles était d’accepter de faire éclore cette féminité qui était prisonnière du diktat d’une féminité qui ne pouvait concevoir qu’une autre féminité puisse se manifester et s’épanouir dans un corps masculin. En réalité, les Beautés des Lacs venaient me rappeler inconsciemment mon manque d’harmonie intérieur et d’alignement céleste avec mon Féminin Sacré.


Kugaruka Nsoromma, 03 Novembre 2019 ©OdileSilva


Interagissez par un J'AIME, un COMMENTAIRE et un PARTAGE

LES BEAUTÉS DES GRANDS-LACS

Kugaruka Nsoromma, Kazobinka & Igikomangoma, 02 Mars 2016


Adawe – Les Beautés de Adawe (Ottawa) ont découvert une partie de ma pensée cosmique lors de mon passage à la Capitale-Nationale à l’occasion de la Fierté Hivernale se tenant du 06 au 09 Février 2019. La Vierge Impératrice (Dushime) et le Mâjintà Cosmique (Kugaruka) avaient décidé d’accompagner La Magicienne Originelle (Kazobinka) à un événement auquel elle avait été conviée en tant que conférencière par Davy-Anthony Sabourin qui faisait partie du comité d’organisation. À notre arrivée, Roselyn, Feza, Tyler Karanja et Gatogato nous avaient rejoint dans la chambre d’hôtel. J’avais la conviction et l’assurance que je devais leur transmettre l’un des messages pour lequel j’avais été mandaté-e par le Cosmos Divin et qui concernait les Âmes Kamites Androgynes (je sais qu’en lisant ça, cela me donne des allures de prophétesse - Rires). D’ailleurs à ce propos, il faut savoir que j’avais tenu ma toute première conférence privée sur les Gardien-n-e-s des Portes le vendredi 07 Décembre 2018 en présence des 7 Étoiles de la Constellation (Henri, Swan, Dushime, Toshiro, Kazobinka & Kugaruka) à l’exception de Kalinago qui n’était pas présent-e ce jour-là. Quant à ma première conférence publique, elle s’est tenue le 10 Août 2021 en présence de ma Mère (Maman Agnès), de mon Ami-Soeur-Étoile Toshiro, de Ans Stéphane Tano, de Esther-Léa Ledoux (Présidente de Fierté Montréal) et de d’autres invité-e-s. Ainsi donc, avant de me rendre à Adawe, j’avais décidé d’emporter avec moi le livre de Sobonfu Somé parce que je savais qu’il serait pertinent d’en parler avec eux/elles. Effectivement, mon intuition s’est avérée juste, après des discussions autour de quelques verres alcoolisés et des rires aux éclats, j’avais entrepris de lire le chapitre 13 qui nous était consacré avec l’accord de toute l'assistance. J’étais ravi-e de la discussion qui avait clôturé la lecture de ce chapitre et la façon dont chacun-e avait été édifié-e par leur expression faciale de stupéfaction.


Tkaronto – L’une des Beautés de Tkaronto (Toronto) qui a été introduite au Mâjintà Cosmique (moi) par l’entremise de La Vierge Impératrice (Dushime), était Sizwe Ishema. Sa nature très réservée et son intelligence remarquable font de lui/elle une personne portée vers l'observation. Encore une fois, la Saison IX (2019) s’est avérée décisive pour les membres de Saint.Beauty of Cosmos. Dans le cadre des festivités de Fierté se déroulant au mois de juin à Tkaronto, nous nous sommes rendu-e-s en quatuor Toshiro, Dushime, Kazobinka et Kugaruka. À mon arrivée à la gare union station, j’ai été accueilli-e par Taïb Karanja et la Magicienne Originelle (Kazobinka). Les jours que nous avons passés dans cette ville ont été mémorables. Entre Déclarade à Outrance, kongossa (conversations bruyantes avec des affairages à la clé), tenues chics, rencontres fortuites, baise à la machofucker en ce qui me concerne. L’énergie que nous avons déployé a marqué les Beautés de Adawe et de Tkaronto qui nous trouvaient extravagant-e-s et agité-e-s se posant la question de pourquoi nous étions aussi dramatiques.



Tio’tià:ke – Les Beautés de Tio’tia:ke (Montréal) sont celles qui m’ont le plus marqué. Saint.Beauty of Cosmos est sans conteste le regroupement d’âmes qui a investi, autant dans l’Ombre que dans la Lumière, mon cœur, mon âme et mon esprit. Dans mon article intitulé L’Antériorité Psychique de notre Allégresse Mémorielle & de nos Douloureux Souvenirs, j’écrivais ceci : « L'un des plus beaux moments de ma vie s'est produit au courant de la Saison VI (2016) en compagnie de Saint. Beauty of Cosmos composée à l'époque de Kazobinka, Dushime & Kugaruka. Nous étions chez Dushime au Chemin Queen-Mary, elle nous avait concocté des plats savoureux et nous avaient reçu-e-s pour une soirée qui s'est avérée mémorable. Je garde en mémoire cette soirée magique en raison du fort sentiment d'allégresse que j'ai ressenti par la présence de ces âmes bienheureuses et bien aimées malgré les apparences. Cette émotion très rare s'est déployée dans mon cœur de rose et s'est épanouie dans mon âme lyrique sous la forme d'une Étrange Félicité.» Nous avons marqué cette ville et plus particulièrement les communautés kamites par notre présence, notre aura, nos discours, nos prises de position, notre vision du monde kamite, notre style vestimentaire, notre féminité, notre façon d’aborder les situations qui se présentaient à nous en solo, en duo, comme en trio. Nous avons été confronté-e-s chacun-e-s d’entres nous au mépris, à l’indifférence, à l'ostracisme, à la rivalité, aux guerres intestines, au poison de l’autoritarisme, de la traîtrise, de la dissimulation, du mensonge et de la manipulation. Ce qui a contribué à la dissolution de la Sainte-Beauté du Cosmos et à la dislocation des 7 Étoiles de la Constellation. Je sais que ces événements douloureux ont plané sur chacun-e d’entre nous. Je sais également que tout ceci concours à quelque chose de beaucoup plus grand que nous et dont nous aurons les réponses lorsque chacun-e aura accompli ou sera en train d’accomplir sa destinée en fonction de ses Dons Innés & Talents Naturels.

Kugaruka, Dushime & Kazobinka en compagnie de Sihine Negede au W Montréal à l'occasion de la célébration du retour solaire (anniversaire) en blanc argenté de Dushime, Septembre 2016.


Interagissez par un J'AIME, un COMMENTAIRE et un PARTAGE
Abonnez-vous à ma Page Facebook Kugaruka, suivez-moi sur Twitter @kuseruka et Instagram @kugaruka

Tous les articles de Kugaruka sont légalement protégés en termes de Propriété Intellectuelle et de Droits d'auteur.


©Kugaruka








85 vues0 commentaire
 
©Kugaruka