La Vie à Double Tranchant des Personnes Intermédiaires [PREMIERS RÉCITS]

Dernière mise à jour : mai 31


Krystina, 05 Février 2021 Brooklyn, NY - Black L* Love


«Les Gardien.n.e.s des Portes (Personnes Intermédiaires) vivent dans des sociétés où ils-elles ne sont pas prises en considération, ce qui force un certain nombre d’entre eux-elles à manœuvrer dans l’ombre pour se protéger, être à l’abri des regards indiscrets et éviter l’ostracisme.»

Kugaruka Nsoromma Ashé Sankofa



AVANT-PROPOS

L’emploi du vocabulaire «Gardien-n-e-s des Portes» (Personnes Intermédiaires) terme employé par Sobonfu Somé et Malidoma Somé est utilisé pour désigner l’ensemble des personnes possédant des spécificités les rendant différent-e-s du restant de la société selon un paradigme kamite (noir). Toutefois, ayant conscience que la langue française est une langue étrangère, il convient de mentionner que le terme Gardien-n-e-s des Portes (Personnes Intermédiaires) sont les termes les plus adéquats pour nommer la particularité de ces personnes qui ont été, et qui sont encore considérées à tort comme «LGBTQIA+». L’acronyme «LGBTQIA+» s’accompagne de définitions et de concepts s’inscrivant dans un contexte occidental ne correspondant pas aux réalités kamites et ne pouvant en aucun cas s’appliquer aux Gardien-n-e-s des Portes. Cette notion de «Gardien-n-e-s des Portes» (Personnes Intermédiaires) correspond davantage à la terminologie Two-Spirits employée par les Premières Nations ainsi qu’à des terminologies similaires utilisées par d’autres peuples-nations à travers le monde et dans leurs langues respectives.



MISE EN CONTEXTE

En créant kugaruka.org, je savais que mes écrits seraient principalement guidés par Imana [Cosmos Divin] afin de mettre en lumière les aspects cachés, complexes et sensibles de notre univers. Je savais aussi qu'il était indispensable que je me consacre à laisser un héritage conséquent pour les Peuples-Nations Kamites que nous sommes et plus particulièrement un patrimoine pour les Personnes Intermédiaires afin qu'ils/elles puissent se reconnaître dans ma Plume d'Or et qu'ils sachent qu'elles font partie de la création, que leur existence est valide et à sa raison d'être. J'évoque la symbolique des Personnes Intermédiaires dans un Spécial Hors-Série (Cliquez sur le lien) comprenant 2 articles exclusifs et inédits qui vous permettront de comprendre le niveau de complexité lié à cette incarnation. Dans l'article suivant, vous découvrirez les récits/témoignages de Personnes Intermédiaires dans leur Singularité, les difficultés auxquelles ils/elles sont confronté-e-s, la force mentale qui les habite et leur extraordinaire capacité de résilience au sein des communautés kamites. Il s'agit d'une série de 4 articles: La Vie à Double Tranchant des Personnes Intermédiaires [Premiers Récits, Seconds Témoignages, Troisième Partie & Quatrième Volet].


Interagissez par un J'AIME, un COMMENTAIRE et un PARTAGE

D’ELLA SOUL

Sensible de nature depuis la tendre enfance, la parenté demandait : « Mais comment cet enfant fera, ma foi, quand elle aura notre âge! » disait-elle avec autant d’exaspération. Ma voix était chantonnante, bébé gâté par sa maman, mais ayant eu quand-même une bonne éducation familiale. Cette sensibilité s’est transformée en une hypersensibilité avec le temps, en questionnant sur pourquoi j’avais autant de facilité à éprouver des sentiments pour un être, peu importe qui la personne était. Me demandant également, cette étrange attirance que j’avais pour certaines célébrités ; Boy George, George Michael, Nick Rhodes, Platinum Blonde... tous des artistes qui ont adopté un style vestimentaire et un maquillage que l’on peut considérer étrange pour un jeune enfant qui les admire. Qu’avaient t’ils tous en commun, un visage féminisé. Des hommes qui se maquillaient comme une femme qui se prépare pour le bal. Cette audacité que ces hommes avaient me fascinait. J’admirais leur courage, leur différence. Je les trouvaient même plus beaux...et pourtant...c’est la femme en eux qui m’attirait… Voir une belle femme et la désirer fut un sentiment tout à fait naturellement intuitif. J’admirais Lisa Bonet, Jada Pinkett Smith, pourquoi? Je ne sais pas, j’aimais leur façon, leur manière d’être, si naturellement sensuelle, leur tenue vestimentaire. Elles banalisaient l’hypersexualisation. J’en parlais ouvertement à ma sœur jumelle, ça nous faisait rigoler, on s’amusait à créer notre petit monde où toutes nos célébrités préférées y jouaient et avaient chacunes un comportement particulier. Malheureusement, malgré le fait d’avoir grandi dans une famille ouverte d’esprit, la société québécoise, à l'époque, n'était pas aussi avancée sur le sujet. Les petites moqueries pas méchantes des camarades de classe criant : « ah ah ah des l*! » aussitôt qu’ils me voyaient sourire bêtement à une fille de ma classe et que je trouvais un prétexte pour lui demander un truc banal. Cela finissait quand même toujours à la rigolade. Mais, c'est quand même par l’humour que l’on dévoile une vérité. Du coup, pour ne pas provoquer encore une vague d’idioties, je restais tranquille, à fantasmer dans mon coin, nous imaginant être les meilleures amies du monde. Le fait d’avoir eu cette facilité à me reconnaître en tant que personne complexe et qui a besoin de se construire pour remplir sa mission sur terre, les circonstances de la vie m’ont ramené à l’ordre. J’ai pris soin d’étudier chaque membre de ma famille en me demandant pourquoi aurais-je choisi cette famille pour y compléter ma mission. Qu’aie je vu ? La grandeur d’âme. La grandeur d’âme c’est l’amour en soi, l'amour en soi c’est l’amour de soi et l’amour de soi c’est l’amour DIVIN. Lorsqu’il y a de l’amour véritable à l’intérieur de toi, tous les dons qui t’étaient destinés se manifesteront davantage. L’intuition féminine te guidera vers les gens qui te seront destinés à interagir spirituellement ; voie, leader, partenaire, amour, amitié, musique, instrument, sport, politique, médecine, etc. Plus j’avançais, plus je comprenais la vie, moi, mon entourage, le monde. Plus je savais comment m’en servir et plus ça m’était bénéfique dans ma vie actuelle. Baptisée Carmelle, je me baptise D'Ella, personnage que j’ai créé il y a 20 ans, sans raisons apparentes, encore une fois pour m’évader dans ce monde rigide, germanique, fermé d’esprit. En 2019, ma sœur jumelle m’a dit: « Te souviens-tu du personnage D’Ella que tu as créé? Cette femme qui faisait fondre tous les hommes de sa grande beauté et sa sensualité, vivant en Jamaïque et prônant l’amour fraternelle, amoureuse du reggae. » À ma grande surprise, elle m’a demandé si j'avais bien pris le temps de m’observer ces dernières années. Elle m’a donc fait remarquer que pour une raison quelconque, mon intuition divine féminine m’a dévoilé, depuis la tendre enfance, l’adulte que je serai dans le futur. Elle m’a observé depuis plusieurs années et m’a dévoilé que le personnage D’Ella est MOI aujourd’hui! Je vis selon ce que je sens, et non ce que je vois d’abord. La voix intérieure, divine, douce, je l’écoute tous les jours, cette voix qui m’a dit autrefois : « Et si on inventait D’Ella »


Interagissez par un J'AIME, un COMMENTAIRE et un PARTAGE

ESTHER LÉA LEDOUX

Jeune, le noir me terrifiait. Toute seule dans ma chambre, m’endormir m’angoissait ; car la vue de mon armoire me traumatisait. Guérisseuse et médium de mère en filles, j’allais comprendre des années plus tard que les ombres que je pensais imaginer avec ces sentiments d’angoisse et de peur que je pouvais ressentir, ne m’appartenais pas. J’étais ce qu’on appelle un canal / une passeuse pour le monde invisible et visible. Depuis toute jeune, je me suis toujours sentie différente, comme une observatrice de mon environnement. J’avais énormément de mal à vivre la vie présente. À l’époque, certaines personnes me donnaient énormément d’angoisse et d’autres de la joie et du bonheur. Je n’arrivais pas à mettre de mots sur ce que cela signifiait. J’étais très proche de mes animaux, c’était l’Arche de Noé chez moi et tout par paires (chiens, lapins, tourterelles, cochon d’inde et j’en passe…) et j’avais ma belle collection de pierres semi-précieuses ou de cristaux. Les enfants ont cette inconscience de ressentir et de savoir ce que nous perdons au fil du temps en grandissant. J’étais très attirée par ces pierres, mais je n’ai jamais su la raison. Vers mes 9 ans, ma mère a commencé à m’expliquer les mots: intuitions, prémonitions, rêves prémonitoires. Ces nouveaux mots dont je n’avais pas toute la maîtrise résonnaient dans ma tête comme un clou qu’on martelait ; car certains rêves se réalisaient. Tout était très nébuleux… À mes 12 ans, je suis tombée amoureuse de ma meilleure amie, elle s’appelle Sandra. Lorsque je me suis rendue compte que cette attirance naissante qui était pour moi mal (j’ai grandi dans une famille catholique et à l’époque, on m’apprenait à être une bonne future femme. Rencontrer un homme, avoir un chien et des enfants, savoir cuisiner et coudre était mon futur en plus des études et d’un futur métier) ; j’ai arrêté de lui parler du jour au lendemain. J’étais différente, je me sentais différente. Je pense que ma famille n’a jamais réellement fait le lien, excepté ma mère qui dixit « je l’ai toujours su, j’attendais que tu t’aimes et t’acceptes comme tu es ». J’étais très connectée à ma mère. Je pouvais sentir toutes ses émotions, si elle allait bien ou pas et inversement. Un matin, je me suis réveillée avec une boule au ventre; j’appelle ma mère que j’ai trouvée bizarre même si elle se voulait très rassurante au téléphone. Pour faire une histoire courte, après l’avoir amenée aux urgences pour vérifier (selon moi), cette dernière était en train de faire une embolie pulmonaire. Souvent les personnes qui savent que vous ressentez ou voyez les choses, vont vous poser énormément de questions ou avoir peur de vous ou vous demandez si vous voyez les choses pour vous. Cela m’est arrivé de voir les choses de ma vie et en général, pas les bonnes (rire crispé). En 2013, au mois de janvier, je vois la mort de ma mère (pas le rêve que tout le monde fait et que tu pleures en dormant). Pendant 1 semaine, les messages se sont répétés sans cesse. J’étais tellement perturbée, affectée que j'ai décidé d’en parler avec ma mère. Cette année-là, je savais qu’elle ne me souhaitait pas mes 40 ans. Elle décédera le 27 avril 2013. En général, les personnes qui ne me connaissent pas ou qui pensent me connaître, me jugent énormément et / ou me critiquent.


Je suis extrêmement sélective sur les gens qui rentrent dans ma vie que ce soit amicalement ou amoureusement.

Ouvrir une petite porte de mon jardin secret est assez effrayant. De toute manière, nous dérangeons toujours quelqu’un. Cela n’a pas été simple d’être une personne intermédiaire. Pas que je ne le suis plus ; tout simplement, je m’aime comme je suis et je suis là pour une raison. En grandissant et au cours de ma vie, j’ai rencontré des personnes comme moi, qui comprennent ce que je vis, ce que je ressens, la manière dont je ressens les choses et avec qui, je peux échanger, me confier sans crainte et sans jugement. Ceci a été la chose la plus salvatrice que j'ai eue dans ma vie et que je chérie le plus ! Le plus important est de rencontrer les bonnes personnes qui t’aident à avoir confiance en ce que tu es, à t’aimer inconditionnellement et à prendre soin de cette magnifique enveloppe corporelle qui t’aide à apprendre ce que tu dois apprendre.


Dédicace à Marie-Alexandrine.


Interagissez par un J'AIME, un COMMENTAIRE et un PARTAGE

T.J.

Le milieu, la jonction, intersection de l'énergie féminine et masculine, en opposition mais en total équilibre et harmonieux. Qui, ne s’affronte plus mais se complète, le tout contenue dans une forme humaine; Un terme dérivé du grec nous nomme: Androgyne, la culture hindu représente cet esprit divin sous le nom de Ardhanarishvara, qui “symbolise l’ambivalence de la nature divine, car à l’origine de toute chose, transcendant les distinctions de genre”; et c’est ça que j’aime résonner. Ce n’est qu’à l’âge de 29 ans, que j’ai totalement compris et accepté qui je suis! Dans ma fratrie on est 3, et je suis l’enfant du milieu. Conditionné à bien suivre les bons conseils du grand frère tout en faisant les 400 coups avec le petit. Cette position a comme tout, des avantages et des inconvénients; c’est en prenant conscience de ces inconvénients que j’ai compris ma singularité. En tant qu’enfant du milieu, on a tendance à se faire oublier facilement. Au milieu on a comme un petit espace de flottement, une liberté à explorer au-delà des limites indiquées; mon petit avantage étant cet éventail générationnel entre grand et petit frère qui m'a permis d’avoir un champ de vision de base pour évoluer dans un environnement masculin. Cependant, je suis une fille et pourtant je suis toujours au milieu. Je parle beaucoup du milieu, Middle en anglais (je trouve le mot rigodrole, (oui j’ai inventé le mot rigodrole!)); parce-que c’est ça ma singularité. Suite à l’évolution de mon esprit mâle, l’esprit femelle, en plein éveil, fut une corvée à assimiler. J’ai su que j'étais particulière quand mon "éducation féminine" a dû démarrer, un savoureux mélange de valeurs islamiques et de coutumes africaines; qui fait que, un moment tout change. Parce que tu es une fille, maintenant tu ne peux plus jouer avec les garçons, tu dois les servir et t’en occuper. Parce que tu es une fille tu dois t'habiller et te coiffer, être propre tout le temps... A vrai dire pour moi ça n'as vraiment pas duré longtemps, j’ai vite décidé que ma vie n'allait pas être dictée, j’ai développé mon androgynie spirituelle, et j’ai continué à évoluer. J’ai longtemps nié, refoulé, caché, questionné et puis enfin accepté ma singularité. La grosse difficulté a été de devoir changer tout ce qui me construisais en tant que Moi, et adopter des comportements, des attitude différentes sous prétexte d’être une fille. Sauf que le naturel ça ne s'étouffe pas comme ca; les jolies nattes et les jupes à pois, ne retirent en rien l’envie d’escalader les arbres et de se bagarrer, ça diminue encore moins l'hyper-activitée. Être toujours entourée de garçons (mes frères, les cousins, les copains), faire des activités sportifs, des jeux extérieurs, sont passés de normaux à interdits. Sans explications autres que : “Les filles ne font pas ça!”. Mais j’ai continué ... Certes je me suis “féminisé”, j’ai appris à développer mon énergie féminine, au lieu de la bâillonner et de la camoufler. Quitte même, parfois, à renier ce que j’ai toujours été pour mieux passer auprès des autres. J’ai une grande facilité d’adaptation, c’est naturel. Si j'étais un élément du tableau périodique de chimie, je serais le carbone, il peut se mettre partout. Changer d’apparence, de lieux de vie de continents de cercle d’amis, de métier, est une de mes facultés préférées. Cette amplitude a pouvoir partager avec ce qui me semble être une grande partie de l’humanité, peu importe le genre, l’âge, les différences cultures... plus rien ne compte hormis l’essence même de la personne avec qui l'échange se crée. Après, des moments de solitude, de méditation, de remise en question, de déconstruction et reconstruction de tout ce que j’ai appris et pensais connaître, j’ai voyagé, j’ai prié et échangé, ce développement personnel a pris une dizaines d’années. Par cet acceptation de moi, entièrement, il s'agit d'un processus en constante évolution, il m'est beaucoup plus simple et agréable de comprendre et partager avec les reste des humains. Jusqu’à devenir Le milieu, la jonction, l’intersection qui lie les humains entre eux. Certains peuvent nous appeler, Les Gardiens des portes.


Interagissez par un J'AIME, un COMMENTAIRE et un PARTAGE

LES PREMIERS RÉCITS

Les Premiers Récits mettent en scène trois femmes (Femme-Homme devrais-je dire) qui expriment leur hypersensibilité, leur capacité à prédire l’avenir, leur connexion au monde invisible, leur ambivalence ainsi que leur fascination pour tous les aspects représentatifs de la féminité.


Restrictions Sociales – Dans mon article intitulé Les Gardien-n-e-s des Portes face aux Restrictions Sociales, j’évoque les principales entraves qui conditionnent les Personnes Intermédiaires à se restreindre énergétiquement. Dans celui-ci, je vais me concentrer sur deux restrictions que je n’ai pas mentionné dans l’article que je viens de vous recommander ci-dessus.


La confusion: cette restriction est majeure parce qu’elle nous empêche de voir qui nous sommes réellement, d’entrevoir la lucarne de notre grandeur et de percevoir nos Dons Innés & Talents Naturels. Cette confusion sur notre identité découle d’un déchirement intérieur, d’un conformisme social et d’une aliénation spirituelle. Elle amenuise nos capacités psychiques en nous faisant douter de notre existence en tant que des Êtres de Lumière.


Regards Inquisiteurs: cette restriction est tout aussi destructrice parce qu’elle fait peser sur nous la vision erronée que les gens ont de nous. Dans les sociétés kamites dans lesquelles nous vivons, nous sommes perçu-e-s sous l'oeil de l’occident dans la définition de ce que nous sommes et dans un fanatisme/dogmatisme religieux qui nous cataloguent comme étant des êtres infâmes condamné-e-s aux enfers (une notion qui n'existe pas dans notre paradigme). Ces regards inquisiteurs nous torpillent l’esprit et contribuent à renforcer la confusion sur notre identité en tant que Gardiens & Gardiennes des Portes.


Gardiennes des Portes – « Au village les Gardien•n•e•s des Portes ont un œil sur les deux genres. Ils/Elles peuvent aider à ce que les deux genres se comprennent mieux que d'ordinaire dans la vie de tous les jours voilà pourquoi un groupe de femmes par exemple pourrait se réunir et amener un Gardien des Portes pour les aider à comprendre certaines problématiques du village et la même chose se passe dans l'autre sens avec une Gardienne des Portes qui vient au milieu du cercle des hommes. Au village, l'h* est vue très différemment par rapport à la vision de l'Occident parce que toute sexualité à une base spirituelle. » Sobonfu Somé - Vivre l'intimité : la sagesse de l'Afrique au service de nos relations.


Ambivalence: les Personnes Intermédiaires sont conscient-e-s de leur ambivalence au niveau de leur Singularité [Androgynie, Gémellité, Dualité & Neutralité], ils/elles ont cependant une méconnaissance sur le pourquoi de cette ambivalence et la force tellurique qui régit cette incarnation. Les racines de cette ambivalence sont profondément cosmiques et permettent à un grand nombre d’entre nous d’éveiller nos Dons Innés & d'aiguiser nos Talents Naturels. Comme vous avez pu lire précédemment chacune de ces trois femmes reconnaît sa propre féminité, tout étant attirées par cette féminité présente dans des corps féminins et sont capables de détecter et d’apprécier à sa juste valeur la féminité des Hommes-Femmes.


Prémonitions: la prémonition est un : « pressentiment, une intuition qu’un événement va se produire » www.linternaute.fr . Je suis convaincu-e que tous mes lecteurs et lectrices cosmiques que vous êtes avez déjà eu une très forte intuition à propos de quelqu’un ou de quelque chose, qui s’est transformée en un pressentiment et qui s'est avéré être en réalité une prémonition. De quoi s’agit-il en réalité lorsque nous évoquons les notions relatives à la prémonition et quel est le lien avec les Gardiens & Gardiennes des Portes ? En clair, les prémonitions sont des messages ayant une portée cosmique. Ces messages vous apparaissent en rêve, en pensée, en méditation, en transe ou dans un état second vous permettant de recevoir l’intégralité de l’information qui vous est personnellement destinée. Est-ce que tout le monde peut officier comme un réceptacle permettant de capter ce genre de correspondance céleste ? La question demeure, en revanche ce que je sais c'est qu’un certain nombre de Personnes Intermédiaires sont des Oracles & Messagères Cosmiques.


Hypersensibilité: les gens ayant fait l’Expérience de Mort Imminente affirment qu’ils étaient dans Le Coeur – Siège de l’Âme & de la Conscience. C’est-à-dire qu’ils étaient connectés aux pensées des personnes avec qui ils avaient interagi sur les plans terrestres avant d’entrer dans l’au-delà et de fusionner avec la Lumière Cosmique. Si l’on transpose cela dans notre quotidien les personnes hypersensibles ressentent à un niveau élevé les énergies / émotions / ressentis / sensations des autres avec une telle intensité et une extraordinaire capacité d’absorber L’Antériorité Psychique de leur Allégresse Mémorielle & de leur Douloureux Souvenirs. Le revers de la médaille de cette hypersensibilité est de croire que ces sentiments sont les nôtres or qu’il n’en est rien. Les Personnes Intermédiaires sont des reflets-miroirs dans lesquelles les Hommes et les Femmes peuvent se reconnaître sous l'angle de l'originalité en raison de cette ambivalence qui est la leur.


Monde Invisible: La Vie à double tranchant des Personnes Intermédiaires oscille entre le Monde Invisible avec lequel ils/elles communiquent de façon quasi-permanente et le Monde Visible qui est celui de toutes les restrictions dans la profondeur de leur existence tant niveau de leur sexualité gémellaire que du caractère androgyne de leur incarnation. Les Personnes Intermédiaires doivent dans un scénario dramatique se conformer aux exigences sociétales, ce qui signifie tuer l’esprit avant-gardiste qui les a configuré différemment afin qu’ils/elles puissent éclairer l’humanité ou dans un scénario tout aussi dramatique, épique et fabuleux (rires) refuser de correspondre au diktat de la société ambiante en acceptant d’accomplir leur destinée en tant que précurseur--e-s/pionnières ayant un Statut Particulier, leur permettant de matérialiser les oeuvres de l’esprit du cosmos divin.


Interagissez par un J'AIME, un COMMENTAIRE et un PARTAGE
Abonnez-vous à ma Page Facebook Kugaruka, suivez-moi sur Twitter @kuseruka et Instagram @kugaruka

Tous les articles de Kugaruka sont légalement protégés en termes de Propriété Intellectuelle, de Droits d'auteur et de Copyright.


©Kugaruka


48 vues0 commentaire